0






C’est une nouvelle découverte macabre dans la région de Beni. Au moins trente (30) corps des civils exécutés par les combattants d'Allied Democratic Forces (ADF) ont été découverts dimanche 3 janvier dans la localité de Loselose, située dans le secteur de Ruwenzori (territoire de Beni), au Nord-Kivu, a appris ACTUALITE.CD ce jeudi. Loselose est situé à six kilomètres de Mwenda, une autre localité où 22 civils ont été tués lundi dernier.

Selon la société civile locale, c'est l'armée, accompagnée de la population qui ont fait cette découverte macabre. Les victimes sont des villageois tués notamment par machette et fusils lors de la récente occupation de Loselose par les rebelles ougandais ADF fin décembre dernier.

Le président de la société civile de Loselose qui avance ce bilan à ACTUALITÉ.CD précise que ces corps étaient rassemblés dans trois endroits différents.

« Moi j'ai vu 30 corps de civils. Nous avons découvert au centre de Loselose 15 corps, 10 à Kyamunani et 5 autres à Lumanza. Parmi les victimes, il y a celles qui ont été tuées par balles, d'autres par machette ou hache. J'ai même vu une hache abandonnée avec le corps d'une victime », témoigne Roger Musubao, l'un des représentants de la société civile de Loselose.

C'est l'attaque la plus meurtrière contre la population enregistrée dans la région ces dernières semaines. Dans l’ensemble, les violences de Loselose (30 morts), de de Mwenda (22 morts), de Tingwe et Kamungu, à l'est de la localité d'Eringeti (17 morts) font 69 personnes tuées en moins d’une semaine dans le territoire de Beni.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top