0





Face à la presse lors de sa visite de deux jours au Congo-Brazzaville bouclée ce lundi 11 janvier 2021, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s'est exprimé sur la désignation du sénateur Modeste Bahati Lukwebo comme informateur.

Occasion pour le 5ème président de l'histoire de la RDC, de rappeler que la mission de l'ancien ministre du Plan est de constater une nouvelle coalition.

Dans la foulée, Félix Tshisekedi a précisé que le prochain premier ministre de la République démocratique du Congo sera soit l'autorité morale du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), soit une autre personne.

"Il est à l'ouvrage depuis le 1er janvier. Je crois qu'aujourd'hui il va faire une conférence de presse pour présenter les étapes qu'il va entreprendre. Sa tâche est de constater une nouvelle coalition. Et en ce moment là, nous allons designer un formateur (premier ministre ndlr). Ça sera soit lui, soit une autre personne, qui sera chargée cette fois-là de former le gouvernement", a déclaré le chef de l'État.

Pour rappel, la désignation de Modeste Bahati Lukwebo comme informateur est intervenue après la fin de la coalition FCC-CACH, annoncée par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Cette annonce fait suite aux consultations présidentielles que Félix Tshisekedi a menées durant 3 semaines. Pendant cette période, le chef de l'État a rencontré plusieurs personnalités politiques et sociales, dont Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, deux membres du présidium de la coalition LAMUKA.

À noter que le prochain gouvernement sera le fruit de l'Union sacrée de la Nation initiée par le président Tshisekedi. À en croire le chef de l'État, l'Union sacrée est composée des hommes et des femmes qui ont pour but de travailler pour le bien-être de la population congolaise.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top