0

 



Les députés nationaux de la famille politique de Moïse Katumbi tiennent à la priorisation des intérêts du peuple avec la reconfiguration de la classe politique qui est en cours. 

Pas d’assouvissement aux appétits gloutons des politiciens, les élus d’Ensemble pour le changement haussent déjà ton.

Après le député Mohindo Nzangi qui avait clairement indiqué que son regroupement politique n’aura pas sa place dans l’Union sacrée au cas où on prioriserait le partage des postes au détriment des réformes importantes, Gratien de Saint-Nicolas Iracan est monté au créneau pour interpeller les tenants de cette nouvelle dynamique qui se crée autour du président Félix Tshisekedi.

Pour l’élu de Bunia en Ituri, il faut mettre en place un plan réaliste pour la stabilité et le développement de la RDC. Au cas contraire, prévient-il, sa famille politique quittera l’Union sacrée.

« La déclaration de l’honorable Mohindo Nzangi engage 70 députés de Ensemble dont le leader est  Moïse Katumbi. L’Union sacrée n’a pas droit à l’erreur. Pour nous, la priorité reste le peuple. Il faut un  plan réaliste pour la stabilité et le développement sinon nous quittons l’Union sacrée de la nation », a prévenu Gratien Iracan.

La famille politique de Moïse Katumbi va déposer son cahier des charges qui reprend les objectifs primordiaux qui sont entre autres la sécurité dans l’Est, la lutte contre la corruption, le redressement de l’économie nationale etc.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top