0





Par l’entremise de son Cabinet Conseil, la société EGAL a saisi le Procureur général du Parquet près la Cour de Kinshasa/Gombe pour imputations dommageables et dénonciations calomnieuses envers son client.

Selon ledit cabinet, en date du 3 janvier 2021 sur son compte Twitter, Noël K. Tshiani Muadiamvita s’est exprimé en ces termes : EGAL devrait avoir honte d’avoir bénéficié des fonds publics à des fins privées profitant à la famille de Joseph Kabila. Au lieu d’intimider @LUMUMBA JJ, EGAL devrait se préparer à rembourse au trésor public toutes les sommes détournées. À défaut, EGAL devra être nationalisé”.

Dans un autre Tweet du 30 novembre, le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle a révélé qu’EGAL a été créée avec un transfert de 42,9 millions de la BCC à la BGFI.

En intentant une accusation contre Noël Tshiani, la société EGAL espère obtenir réparation aux préjudicier subis en vertu des dispositions des articles 74 et 76 du Code pénal congrès Livre Il.

La société EGAL est en proie à des difficultés ce dernier temps. Elle venait de fermer ses activités à Kanga dans la province du Kongo central.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top