0

 




Par ce temps de bal de chauves, de reniement, de trahison, le gros du regroupement politique Action Alternative pour le Bien-être et le Changement (AAB) entend demeurer fidèle aux idéaux du FCC et à son autorité morale.


Dans une déclaration faite hier lundi 4 janvier 2021 à Kinshasa à l'issue d'une réunion élargie aux Députés nationaux, le Collège des présidents du Regroupement AAB, fort de ses 27 députés nationaux, dit réaffirmer son appartenance à la plateforme chère à Joseph Kabila et entend pour rien au monde transiger sur le respect de la Constitution , de la Charte du FCC et du Règlement intérieur de l'Assemblée nationale. Ce, quoiqu'il en coûte.


Le Collège du regroupement AAB qui indique avoir " suivi avec attention l'évolution de la situation politique et l'alignement de certains acteurs politiques ", précise que " le regroupement est une organisation bien structurée, seul son président, sur mandat de la Conférence des présidents l'engage devant les organes étatiques et les tiers ", fait remarquer le collège.


Ainsi pour cette famille politique chère à l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale, Boniface Balamage Nkolo, présent également à la réunion, " n'ayant mandaté personne pour parler au nom de AAB, la déclaration de quelques Députés nationaux membres du regroupement politique AAB, après l'audience leur accordée par le président de la République, n'engage que leur propre personne".


La famille politique de l'ancien président Joseph Kabila traverse une période cruciale depuis quelques mois. Plusieurs caciques ont quitté Joseph Kabila en adhérant à l'union sacrée de la nation, initiée par le président Félix Tshisekedi. 

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top