0




 Prévue initialement pour le mardi 5 janvier 2021, la décision de la Cour d’appel statuant sur l’affaire du Directeur Général de la Régie de Voies Aériennes (RVA), Abdallah Bilenge, tarde à venir.

Inculpé de détournement des droits dûs à l’Office National de l’Emploi (ONEM), à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), à l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) et à la Direction Générale des Impôts (DGI), le ministère public avait requis une peine de 20 ans de prison à l’encontre de Abdallah Bilenge.

Lors du procès débuté le 4 décembre dernier à la prison de Makala, les avocats de la partie accusée avaient réfuté ces accusations. Dans leur plaidoirie, ils ont expliqué que l’on ne peut pas parler de détournement dès lors que l’enveloppe n’a jamais été décaissée pour des raisons de précarité des fonds. Dans le même ordre d’idée, ces avocats du Directeur Général de la RVA rappellent que les inculpations imputées à leur client datent de 1996, et que ce dossier se trouve sur la table du Gouvernement depuis 5 ans.

LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top