Liens commerciaux

0

Le président du Rassemblement a été empêché par la Police Nationale  congolaise de  se rendre au siège de l’UDPS  où il devait  s’enquérir de la situation après la mise à sac de la permanence du parti

Elu récemment au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, la RD Congo se comporte toujours comme un « Etat voyou », où les principes fondamentaux, dont la liberté d’expression, est systématiquement violée par le régime en place.
Le cas le plus illustratif est celui de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi, président du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement, qui est privé de  tout mouvement depuis son arrivée à Lubumbashi, chef–lieu de la province du Haut–Katanga.
D’après des informations proches du dossier, depuis son arrivée dans la cité cuprifère, Félix Tshisekedi  et sa suite sont toujours séquestrés par la Police à son hôtel à Lubumbahi. Hier, l’homme a tenté de forcer la main à ses geôliers, afin de se rendre au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), en vue de  s’enquérir de la situation après la mise à sac du bureau de ce parti par la Police.
Mais le président du Rassemblement en a été empêché par les forces de défense et de sécurité, qui l’ont brutalisé en tirant des gaz lacrymogène sur lui et sa suite. Toutes les négociations entreprises entre Tshisekedi et la police sont demeurées vaines, dans la mesure où cette dernière a tout fait pour empêcher la tenue de meeting du Rassemblement, prévu au Terrain Malta Forrest.
Félix Tshisekedi qui devait également se rendre au quartier Matshimpishi, pour y saluer les combattants de son parti, car dans cette partie de Lubumbashi habitent plusieurs membres de l’opposition, a été malmené par la police. Selon  un cadre du Rassemblement se trouvant dans la délégation, depuis que Félix Tshisekedi  est attendu à Lubumbashi, la ville cuprifère est  fortement militarisée.
Il  y a signalé une forte présence de la police et des agents de services de sécurité  dans les parties les plus névralgiques de Lubumbashi, surtout dans  la commune de la Kenya, où réside Gabriel Oliveira Kyungu wa Kumwanza, président provincial du Rassemblement Katanga.

Tenanciers d’Hôtels mis en garde

Avant de se rendre à Lubumbashi, le Rassemblement avait pris toutes les dispositions protocolaires pour prendre langue avec les responsables des établissements hôteliers où devaient dormir sa délégation. Mais contre toute attente, les tenanciers d’Hôtels ont été mis en garde. Aussi, la Délégation a eu la surprise de voir les responsables de ces établissements  leur retourner l’argent déjà perçu  pour le logement et la restauration.
Les membres de la  délégation du Rassemblement sont logés contre leur gré dans un hôtel appartenant au député national et cadre du Rassemblement, Danny  Banza Maloba, président national de l’ACO aile G7.
La question que tout le monde se pose est de savoir quel sera le sort réservé aux travailleurs de cet hôtel après le départ de la délégation du Rassemblement, surtout quand on sait que les agents travaillant dans cet établissement hôtelier ont été  autrefois victimes de harcèlement de la part des services de sécurité, lors du départ de  leur patron de la Majorité présidentielle  pour  le G7.

Arrestations en masse

D’après le rapport de plusieurs organisations de défense des Droits de l’homme, plusieurs combattants de l’UDPS et militants du Rassemblement ont été  arrêtés la vielle de l’arrivée de Félix Tshilombo Tshisekedi à Lubumbashi. C’est ainsi que la Fondation Bill Clinton pour la Paix(FBCP) a, dans un communiqué, exigé la libération sans condition des combattants de l’UDPS arrêtés  dans la ville cuprifère.
Ces arrestations interviennent à trois jours de la visite à Kinshasa de Mme Nikky Haley, la représentante  de l’administration américaine aux Nations Unies. Pourtant cette femme connue pour son  franc–parler s’est élevée contre l’élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, au regard des violations systématiques des droits de l’homme sur le terrain,  avec les violences au Kasaï.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top