Liens commerciaux

0
Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) mène des « bons offices » auprès des acteurs engagés dans la gestion de la marche du 25 février.

Une information qui ressort du point de presse de la Monusco de ce mercredi 21 févier 2018 à Kinshasa.

« Nous avons un discours de responsabilisation à l’endroit de tous les acteurs engagés dans la gestion de la marche du 25 février prochain », a expliqué Abdoul Aziz Thioye, directeur intérimaire de cette agence onusienne.

Et de conclure, « les bons offices sont en cours ». Le Comité laïc de coordination a appelé récemment à des manifestations populaires pour exiger l’application intégrale de l’accord de la Saint-Sylvestre, réprimées par les forces de sécurité de la RDC. Et l’agence des Nations unies sur les droits de l’homme souhaite « responsabiliser » les acteurs impliqués.

Par Triomphe Mawika/stagiaire
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top