Liens commerciaux

0
Dans une déclaration publiée ce samedi 24 février 2018, à la veille de la marche qu’organise le comité laïc de coordination (CLC), ce dimanche 25 février, le président de la sous-commission sur l’Afrique, la santé mondiale, les droits de l’homme et les organisations internationales, Chris Smith, appelle le gouvernement congolais à respecter les droits de manifestants.

« Je suis solidaire avec les citoyens de la République démocratique du Congo, qui défileront pour soutenir une transition démocratique pacifique du pouvoir dimanche. J’appelle le gouvernement à respecter leurs droits de réunion et de manifestation ainsi que le libre exercice de la religion et de la liberté d’expression qui sont garantis dans la constitution congolaise. » A-t-il exhorté.

Les deux premières manifestations ayant été émaillées de violences, Chris Smith met en garde contre la répression.

« Il ne doit pas y avoir de répétition de la violence du 21 janvier, lorsque le gouvernement a attaqué des manifestants pacifiques et saccagé des églises, entraînant la mort d’au moins six civils. Les yeux du monde regardent, et s’il y a de la violence et de l’oppression, le président Kabila et ses collaborateurs dans la violence devraient être tenus responsables. »


CAS- INFO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top