Liens commerciaux

0
135 participants en provenance de 24 secrétariats exécutifs provinciaux de la CENI sont depuis, hier lundi 26 mars, en formation à Kinshasa. Ils sont encadrés par 30 facilitateurs pour être armés dans le cadre du premier niveau de formation pour la campagne nationale de vulgarisation de la loi électorale, du calendrier électoral et de la démonstration pédagogique de la machine à voter sur l’ensemble du territoire national.

Le go de ces travaux a été donné par le président de la Ceni, Corneille Nangaa Yobeluo, en présence des membres de l’Assemblée plénière de cette institution et du Secrétaire exécutif national. Cette phase importante de formation reconnue par la loi organique de la Ceni, durera cinq jours.
Elle vise à renforcer les capacités des Secrétaires exécutifs provinciaux, des formateurs des formateurs, des sensibilisateurs et des informaticiens sur les innovations de la loi électorale et ses mesures d’application, le calendrier électoral, la machine à voter ainsi que sur les questions transversales autour du processus électoral.

EXPOSE
Corneille Nangaa Yobeluo a longuement exposé sur les différentes matières qui feront l’objet de ces cinq jours de formation notamment en ce qu concerne les enjeux et les nouveautés de la loi électorale, les grandes dates du calendrier électoral, la cartographie électorale et la machine à voter.
Le code de bonne conduite des partis politiques, regroupements politiques et candidats indépendants, de même que la Charte des observateurs et témoins ainsi que le Code de bonne conduite des journalistes en période électorale seront également les sujets à traiter en vue de la poursuite de leurs signatures en provinces.

PRECISIONS
A en croire Onésime Kukatula Falash, Chargé de la formation, ces assises tiennent compte des inquiétudes et attentes soulevées par les parties prenantes au processus électoral notamment les partis politiques et regroupements politiques à l’occasion de la série des consultations initiées par la CENI tout au long de ce mois de mars.
C’est dans ce sens que l’organe en charge des élections tient à la qualité de la présente formation qui va outiller les participants sur toutes les questions technico-opérationnelles du processus électoral.
Pour sa part, le Secrétaire exécutif national, Ronsard Malonda a insisté sur l’importance de cette formation. Raison pour laquelle il a invité les différentes délégations provinciales à bien assimiler les matières, car ils seront appelés à prendre en charge la suite de la cascade de formation, l’éducation électorale et plus globalement, l’ensemble des activités du processus électoral.
La qualité de leur formation et leur capacité de transmission pédagogique seront donc des déterminants majeurs pour la réussite de la suite de la campagne d’éducation des électeurs et de la sensibilisation électorale, a-t-il conclu. MOLINA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top