Liens commerciaux

0
John Tshibangu, ONG, George Soros, machine à voter, Séoul, etc.
Moïse Katumbi a financé les actions militaires du général déserteur John Tshibangu, a déclaré vendredi 20 avril, Delphin Kahimbi, responsable des renseignements militaires des FARDC. Qui accuse également les prêtres catholiques d’avoir facilité la connexion entre Katumbi et Tshibangu, un ex chef d’état-major des FARDC au Kasaï contre le pouvoir légalement établi.
Dans une interview à Jeune Afrique, Delphin Kahimbi précise que lors de son interrogatoire, John Tshibangu a, trois fois, cité le nom de Moïse Katumbi.

TROIS FOIS LE NOM DE MOÏSE KATUMBI.
«John Tshibangu a entretenu des contacts très dangereux et a eu des connexions avec des groupes armés et terroristes dans l’est de la RDC. Ce serait donc imprudent d’autoriser qu’il entre en contact avec des tiers qui pourraient lui passer des consignes. Durant l’audition, John Tshibangu a cité à trois reprises le nom de Moïse Katumbi parmi ceux qui ont financé sa tentative de déstabilisation des institutions», a confié le général Delphin Kahimbi. «Sachez que des prêtres catholiques sont également cités parmi ceux qui ont encouragé la connexion entre Tshibangu et Katumbi. Très bientôt, je vais rendre le rapport de l’instruction en cours», a-t-il annoncé.
Arrêté fin janvier 2018 à Dar-Es-Salaam en Tanzanie après une longue cabale et extradé à Kinshasa en février, le général déserteur est détenu au secret dans un cachot des renseignements militaires. John Tshibangu avait quitté les F FARDC au milieu de 2012 alors que Moïse Katumbi était encore gouverneur de l’ex province du Katanga.
Il est vrai que Moïse Katumbi Chapwe et ses amis sont, depuis l’étranger, très actifs, sur des questions politiques congolaises aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les médias internationaux, tout comme auprès des ONG internationales. Ainsi, s’agissant par exemple de la «machine à voter» que développe la Centrale électorale nationale indépendante congolaise, une ONG financée par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros, Enough, s’est adressée à Jin-Bok Chung, le CEO de la firme sud-coréenne Miru SystemsCo dans un courrier signé par l’un de ses dirigeants, Sasha Lezhnev.

UNE ONG FINANCEE PAR SOROS.
Se présentant pour une ONG spécialisée sur des questions de bonne gouvernance, de corruption et de transparence en Afrique Centrale et, par ticulièrement, au Congo, l’ONG attire l’attention de la firme sud-coréenne sur les risques que comporte l’usage de cette machine qui, selon le courrier d’Enough, travailler ait à aider les autorités congolaises à organiser une fraude électorale. Miru SystemsCo participerait ainsi à encourager un processus électoral non transparent.
Rappelons qu’en septembre dernier, le milliardaire George Soros avait été reçu en audience par le Président de la République lors du passage du Chef de l’Etat congolais à l’Assemblée générale des Nations unies.
ALUNGA MBUWA.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top