Liens commerciaux

0

* Le désormais ex-Secrétaire général explique son geste par la nécessité de permettre au Président élu de mettre en place un nouvel Exécutif du parti.

Le Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a démissionné hier mardi 10 avril de son poste de Secrétaire général du parti. Jean-Marc Kabund rend le tablier quelque dix jours après l’élection d’un nouveau président à la tête de cette formation. Il le fait dans le but de permettre à Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de mettre en place le nouvel Exécutif du parti.

"Après votre brillante élection à la tête de notre parti, à l’issue de son congrès extraordinaire organisé du 30 au 31 mars 2018, je me vois dans l’obligation, conformément aux normes démocratiques, de vous présenter ma démission au poste de Secrétaire général du parti", écrit Jean-Marc Kabund dans sa lettre de démission adressée à Fatshi, dont une copie est parvenue à Forum des As. Le désormais ex- SG explique que c’est pour permettre au nouveau président de mettre sur pied les nouvelles structures de l’UDPS.
Kabund juge son bilan positif son bilan à la tête de l’UDPS où il dit avoir mis en avant " sa constance et l’unité " du parti. " C’est difficile de parler de soi-même. Je retiens la constance. J’ai été constant. J’ai refusé de trahir mon parti. J’ai tenu tête contre vents et marée. C’est une grande joie pour moi. Les mauvaises langues disaient que j’étais manipulable. Nous avons démontré que Tshisekedi était un grand professeur. Gérer un parti des masses, ce n’est pas facile. Il y a des sentiments et des ambitions à gérer ", a-t-il soutenu.
Kabund ne détesterait pas rempiler si Fatshi venait à le reconduire. "Cela relève de son pouvoir discrétionnaire. S’il me reconduit, ce que je ferai, ce n’est ni le trahir ni lui faire du mal. Je resterai loyal et fidèle comme je l’ai été avec le président Tshisekedi " affirme-t-il. Mais l’homme précise : "ce n’est pas le poste qui m’intéresse, mais le parti. J’étais président fédéral pendant 8 ans. Je suis avant tout combattant de l’UDPS. Je reste à la disposition du parti et du président. On est allé au congrès et vous savez que je n’étais pas candidat ".
Jean-Marc Kabund avait été nommé à ce poste en août 2016 par Étienne Tshisekedi, en remplacement de Bruno Mavungu qui occupait ce fauteuil depuis 2012. Etienne Tshisekedi avait justifié son choix notamment par "l’impératif de redynamiser l’exécutif national du parti en l’adaptant aux enjeux politiques de l’heure ". En démissionnant de son poste de SG, Jean-Marc Kabund rentre dans la réserve du parti et se remet à la disposition du nouveau président.
Jusqu’au moment où l’on mettait sous presse, Félix Tshisekedi ne s’est pas prononcé sur le sujet. L’opinion retient que le nouveau président de l’UDPS avait parlé de l’ex- SG Kabund en des termes élogieux, allant jusqu’à le traiter de héros, à la fin du congrès du parti, fin mars dernier. De quoi faire dire à certaines sources proches du tout nouveau président de l’UDPS que Kabund pourrait bien être reconduit à son poste...
Ci-contre la lettre annonçant la démission de Jean-Marc Kabund-a-Kabund.
Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top