Liens commerciaux

0
L’activisme des groupes armés devient intense ces derniers jours près de la ville de Beni (Nord-Kivu), sur la RN4. Lundi, des assaillants armés non identifiés ont occupé momentanément la localité de Kalunguta, 20 kilomètres au Sud-est de Beni avant de se retirer. Plusieurs sources renseignent que ces assaillants ont occupé Kalunguta, en secteur Rwenzori sans combat. Ils ont tiré en l’air, semé la panique au sein de la population et brûlé notamment le bureau local de la Police nationale Congolaise. “Nous avons été alertés par les autorités administratives de la place qui nous ont dit que ces miliciens ont pris d’assaut le bureau de la police locale avant de l’incendier au même temps que la paillote du groupement Buliki, la moto du commandant de la police de Kalunguta a été caillassée. Ils ont ensuite crépité des coups de feu en l’air pendant une trentaine de minutes avant de se retrancher l’après-midi en prenant la direction Est du groupement Buliki. Les habitants venaient de fuir vers les milieux sécurisés”, a déclaré Bozi Sindiwako, chef du secteur Rwenzori dans le territoire de Beni. Ces hommes armés présentés comme des Mai-Mai se sont retirés de cette localité sans combat l’après-midi de lundi. Des habitants de la zone affirment que les FARDC en provenance de Beni sont arrivées vers 16 H 00 à Kalunguta. Le trafic routier interrompu sur l’axe routier Beni-Butembo a repris tard dans la soirée. Il y a peu, des miliciens avaient attaqué, sur le même axe routier, la ferme appartenant au président Joseph Kabila à Kabasha. Au moins trois morts ont été enregistrés après des affrontements avec les forces de sécurité congolaises.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top