Liens commerciaux

0
Il est l’homme qui a donné un nouveau souffle à la contestation anti-Kabila. Après la signature de l’accord de la Saint-Sylvestre, fin 2016, prenant acte de l’incapacité de l’opposition à mobiliser ses troupes en vue de son application, Mgr Laurent Monsengwo (78 ans) a soutenu le comité laïc de coordination, qui a, entre décembre 2017 et février 2018, organisé trois marches des chrétiens à Kinshasa et dans d’autres villes.

Que les médiocres dégagent !
Ces manifestations ont toutes été réprimées violemment, provoquant l’ire du prélat qui présida naguère le Parlement de transition. « Que les médiocres dégagent ! », avait-il lancé aux autorités congolaises.

Monsengwo est le seul Africain dans le cercle restreint des conseillers du pape François. « Il inspire beaucoup d’autres évêques du continent, très friands de ses écrits et de ses discours », commente un habitué du Saint-Siège.

Si le souverain pontife vient de lui désigner un successeur – il aurait dû passer la main à 75 ans –, Monsengwo demeure incontournable en République démocratique du Congo, se permettant même d’arriver à une cérémonie officielle après le chef de l’État.

JeuneAfrique
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top