Liens commerciaux

0


Le ministre de la Communication et des Médias Lambert Mende juge prématuré le débat sur les candidatures et exhorte à attendre le mois de juillet, période prévue par la commission électorale nationale indépendante (CENI) pour le dépôt des candidatures en perspective de la prochaine présidentielle.




Avec insistance, Lambert Mende estime que l’heure n’est pas au débat sur les déclarations des candidatures des uns et des autres. Il invite à la patience des acteurs qui pressent le pouvoir à présenter son candidat président de la république.




« Que ce soit dans l’opposition ou partout ailleurs, ce sont des supputations. La période du dépôt des candidatures n’est pas encore arrivée. Je ne vois pas qui peut se dire candidat en dehors du fait qu’il ait été retenu à ce titre par la Ceni et les tribunaux qui examinent les candidatures, parce qu’il y a une loi qui désigne les candidatures. Donc,pour l’instant ce sont des supputations. Vous pouvez vous dire candidat aujourd’hui et être éliminé par la Ceni lorsque vous ne remplissez pas les conditions ou par un tribunal ou je ne sais pas moi la cour constitutionnelle. Il faut attendre les dates qui sont prévues pour le dépôt des candidatures pour que nous puissions parler de ça, pour l’instant c’est prématuré« , a dit le porte-parole du gouvernement.




Réagissant au débat sur la possibilité d’éligibilité de Joseph Kabila aux scrutins de 2018, Lambert Mende parle d’un débat « académique » qu’il ne souhaite pas commenter.




« C’est un débat académique. Nous ne sommes pas à l’université. Moi j’ai fait quelques recherches à l’université, je ne veux pas vous répondre comme chercheur, je suis porte-parole du gouvernement donc ce débat ne m’intéresse pas« , a t’il ajouté.




La plateforme « Ensemble » qui porte la candidature, la vision et le programme de Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle, continue de presser la Majorité présidentielle (MP) à présenter le dauphin de Joseph Kabila pour discuter du programme à l’élection présidentielle du 23 décembre. Certains opposants accusent également le pouvoir de manœuvrer pour passer l’impossible candidature de Joseph Kabila.
Stanys Bujakera Tshiamala
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top