Liens commerciaux

0
Le Ministère de l’Environnement et Développement durable a tenu à fixer l’opinion sur les fausses informations qui circulent sur la toile, au sujet de la présumée vente, à deux Zoos chinois, de certaines espèces animales endémiques de la RDC, notamment les Okapis et les Bonobos.

Selon le communiqué émis par le ministère "aucune action allant dans ce sens n’a jamais été envisagée. En effet, toute demande d’échange d’espèces régie par [a convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par I’Organe technique habilité à statuer sur [a question, à savoir l’’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) ".
C’est dans cette optique, renseigne le communiqué, qu’Amy Ambatobe, ministre de l’Environnement et développement Durable, a transmis à l’ICCN la demande du Directeur Exécutif de Tianjin Junheng lnternationaI Trade Corporation pour avis technique.
Ainsi, la correspondance adressée à l’ICCN était une instruction à cet organe technique de procéder à l’examen du dossier soumis par le requérant pour sa conformité à la Convention CITES et aux lois de la République.
"La correspondance du Ministre de l’Environnement et Développement Durable ne peut en aucun cas être considérée, ni interprétée comme un permis d’exportation, moins encore une vente de ces espèces à des tiers", souligne le communiqué.
Pour rappel, un article paru, en début du mois en cours, dans les réseaux sociaux, annonçait le transfert de quelques espèces animales de la RDC vers la Chine. Il s’agit de 6 espèces de chimpanzés, de 4 espèces de lamantins, et de 10 espèces d’okapis.
Ci-contre, l’intégralité du communiqué de presse. Fyfy Solange TANGAMU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top