Liens commerciaux

0

Le Front commun pour le Congo (FCC), la méga plate-forme électorale dont le président Joseph Kabila est l’autorité morale, continue d’élargir sa base. Samedi 7 juillet, c’est au tour du Parti Lumumbiste Unifié (Palu) du Patriarche Antoine Gizenga de faire son adhésion au FCC en signant la charte constitutive.

Cadres du parti et membres du gouvernement, Lambert Matuku, ministre d’État en charge du Travail et Martin Kabuelulu, ministre des Mines ont été mandatés par le Secrétaire général du parti, Antoine Gizenga, pour représenter le PALU à cette cérémonie.
Après avoir signé la charte du FCC, Martin Kabuelulu a fixé l’opinion : « Avant de venir ici, nous nous sommes concertés et nous avons eu le quitus du secrétaire général, chef du parti. Et nous venons signer en tant que membres du gouvernement. Nous sommes au gouvernement comme représentant du PALU », a-t-il fait savoir.
La cérémonie de signature de la charte constitutive du FCC a été présidée par le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya, en présence des membres du comité stratégique de la retraite gouvernementale.
« Je voudrais féliciter les membres du gouvernement du Parti lumumbiste unifié et leur dire que leur place au sein du front était totalement acquise. Je crois que le message aussi qu’ils vont apporter au niveau de leur formation politique, c’est de dire que nous sommes tous rangés en ordre de bataille pour les joutes qui commencent maintenant et dans la perspective de vouloir gagner ces élections à tous les niveaux », a déclaré Néhémie Mwilanya.

NOUVELLES PERSPECTIVES POUR LA RDC
Le Dircab du Raïs explique que « Le FCC veut doter le pays d’une large majorité, avec un chef de l’Etat qui pourra assurer la stabilité de la RDC »
« Le Front vise à mobiliser le peuple congolais, à l’organiser à travers son idéologie qui est simple : le Congo d’abord, le Congo au centre de tout. L’appel reste lancé à quiconque veut adhérer à ce projet. Cette grande aventure va donner une réelle alternative à notre population en termes des nouvelles perspectives pour notre pays. Le FCC est un projet qui met au centre de la démarche notre pays, le Congo. Nous cherchons que le Congo se porte mieux, qu’il soit davantage stable sur le plan politique et évidemment le processus de son développement, de sa reconstruction et de sa modernisation puisse se poursuivre » a dit Néhémie Mwilanya, insistant sur le fait que l’objectif principal de cette plateforme est la victoire électorale à tous les niveaux.
« Nous sommes tous rangés en ordre de bataille pour les joutes qui commencent et dans la perspective de vouloir gagner ces élections à tous les niveaux. Il s’agit de doter notre pays d’une majorité parlementaire la plus large possible, avec un chef de l’Etat qui pourra gouverner de manière à assurer la stabilité du pays, le développement et la modernisation de notre pays mais également une redistribution des ressources nationales dans le cadre de la justice sociale », a-t-il ajouté.
Il va sans dire que cette adhésion du Palu au FCC contrarie certains cadres de cette formation politique tentés de s’allier à d’autres forces politiques après douze ans d’alliance avec l’autorité morale de la Majorité présidentielle.
Outre le parti cher à Antoine Gizenga, Me Aimé Kilolo a aussi signé le même samedi 7 juillet la charte du FCC, en qualité de président du Parti réformateur du Congo vivant. Le célèbre avocat appelle les intellectuels à adhérer au Front commun pour le Congo.
Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top