Liens commerciaux

0



Le Secrétaire général de l’Udps/Tshisekedi a délié sa langue en rapport avec les enjeux politiques de l’heure. «Nous avons 100 000$. Nous avons la base. Nous allons déposer la candidature du Président Félix Tshisekedi dans le délai ; nous allons gagner ces élections», a-t-il déclaré devant des militants ayant pris part à la matinée politique du samedi 28 juillet dernier, en leur présentant, par le fait même, les potentiels candidas/Udps retenus au niveau des élections provinciales à Kinshasa. Notez que Jean-Marc Kabund a pu, également, rappelé les préalables que pose l’Udps en vue d’un processus électoral crédible, apaisé et inclusif. 

Après une longue absence sur la scène médiatique, le Secrétaire général de l’Udps, Jean-Marc Kabund s’est donné l’agréable devoir de donner à l’opinion, spécifiquement, à tous ceux qui croient en l’idéologie léguée par Feu Tshisekedi Wa Mulumba, la position du parti. C’était au cours de la matinée politique organisée samedi 28 juillet dernier au siège national du parti qu’il a pu éclairer l’opinion aussi bien nationale qu’internationale au sujet du processus électoral en cours dont le train est sur une pente décisive. Jean-Marc Kabund a pu rassurer l’opinion en ce qui concerne la candidature à la présidentielle de Antoine-Félix Tshilombo. Ayant profité de l’occasion pour présenter les potentiels candidats/Udps retenus aux élections provinciales à Kinshasa, Jean-Marc Kabund n’a pas manqué de souligner à haute et intelligible voix que leur Président, FélixTshisekedi demeure leur seul candidat à la prochaine présidentielle fixée au 23 décembre 2018.

A en croire ses propos, le dossier de leur leader politique sera déposé dans le délai, quand bien même les préalables restent posés.

Jeune génération/Udps, même combat

Le boycott électoral n’est plus Udps, on dirait. D’aucuns diraient que l’erreur qu’avait commise Feu le Sphinx de Limete lors des élections de 2006 sera, cette fois-ci, corrigée par la nouvelle génération au piédestal du bureau politique. Quoi donc, magie ou spectacle anodin ?  Loin d’être une anecdote, il faut préciser que l’Udps du très verbeux Félix Antoine Tshisekedi s’arrange à affronter les suffrages qui pointent à l’horizon. Pour ses ténors, le moment est venu pour ce parti historique de l’opposition congolaise de ne pas frôler le pouvoir, mais plutôt de le conquérir démocratiquement, et conformément au calendrier électoral du dimanche 5 novembre 2017. Convient-il, nonobstant, de souligner que le tandem Félix-Kabund dit niet à l’usage de la machine à voter ainsi qu’à l’approbation de l’actuel fichier électoral, en rappelant la nécessité qui s’impose de décrisper, en outre, le climat politique pour permettre une alternance démocratique acceptée par tous. Sans attendre ce que pourrait faire le camp de la famille politique du Chef de l’Etat, Joseph Kabila, le très célèbre Félix Tshisekedi pourrait le faire un peu tôt. Quand sera-t-il de Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Noël Tiani et tant d’autres candidats déclarés ? Le jeu n’est sûrement pas le même…

Jacques Kitengie
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top