Liens commerciaux

0
La campagne d’inscription de 2 millions d’enfants de 6 et 7 ans en première année primaire a été lancée, mardi 21 août à l’école primaire 3 et 4 Kabinda dans la commune de Kinshasa. Cette campagne d’inscription 2018-2019 est une action significative dans la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation (2016-2025).En outre, elle impacte sur le processus devant conduire à l’atteinte de l’objectif de développement durable 4 qui vise à garantir, d’ici 2030, une éducation de qualité à tous les enfants.

A cette occasion, le ministre de l’EPSP a lancé un appel vibrant à toute la population de la RDC et aux parents en particulier. Inscrire les enfants de 6 et 7 ans à l’école. Avant de les inviter à participer activement à leur rétention à l’école et à contribuer à l’achèvement de tout le cycle de leur scolarité au niveau primaire. D’après Gaston Musemena, plusieurs activités de rétention à l’école des enfants nouvellement inscrits seront menées pendant cette campagne. Il s’agit entre autres de la distribution des fournitures scolaires, la réhabilitation des écoles ainsi que les mesures de protection sociale en faveur des enfants vulnérables.
Pour sa part, le représentant de l’UNICEF en RDC a invité tous les acteurs dudit secteur et les parents à se mobiliser pour une inscription massive en première année primaire de tous les enfants concernés, sans aucune discrimination. Dr Gianfranco Rotigliano n’a pas manqué de rappeler les progrès très encourageants des taux d’admission au primaire au niveau national. Il est passé de 50% en 2009-2010 à 69,8 en 2014-2015. Cela, a-t-il ajouté grâce aux efforts conjugués du gouvernement et ses partenaires.
Les indicateurs de couverture, d’accès et d’achèvement au primaire se sont améliorés.
Toutefois, le patron de l’UNICEF a souligné qu’il ne suffit pas seulement d’inscrire les enfants à l’école, mais il est également un devoir de toutes les parties de les y maintenir en vue de leur permettre d’accéder à une scolarité complète et d’acquérir les compétences nécessaires à leur développement et celui de la nation toute entière. C’est dans ce cadre, a-t-il mentionné, que le ministère de l’EPSP œuvrera davantage, avec tous les partenaires du secteur éducatif pour mettre en œuvre des stratégies susceptibles de réduire l’exclusion scolaire dans toutes ces dimensions et rendre effective la politique de la gratuité du primaire.
S’adressant au personnel scolaire, le numéro 1 de ce fonds des NU, leur a demande de faciliter la tache aux parents. Ce qui passe par une gestion efficiente et transparente des ressources de l’école, la mise en œuvre d’une pédagogie favorable à l’apprentissage et à la réussite des élèves et la protection des enfants contre les abus et toute forme d’exploitation.
Pour terminer, Dr Gianfranco Rotigliano a réitéré l’engagement de l’UNICEF à accompagner le gouvernement, la société civile et les communautés locales dans leurs efforts pour s’assurer que tous les enfants accèdent à une éducation de base de qualité. La campagne d’inscription des enfants de 6 et 7 ans à l’école est soutenu par l’UNICEF et plusieurs autres partenaires du secteur de l’éducation.
Mathy Musau
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top