Liens commerciaux

0
" Je suis pour que Moise Katumbi rentre et se présente. On doit donner à tout le monde les mêmes cartes de manière à ce qu’on ne critique pas qu’on a exclu l’un ou l’autre. L’exclure c’est avoir peur qu’il puisse être élu. Vaut mieux qu’il se présente. S’il n’est pas élu, il baissera ses prétentions. Et s’il est élu c’est très bien, il est le fils du pays. Ce qu’on poursuit ce sont des faits politiques.

"Mon souhait le plus clair c’est que tout le monde se présente et comme il a été condamné qu’il demande au président de pouvoir l’amnistier parce qu’il n’est pas en prison donc il ne peut pas bénéficier de la grâce. La seule possibilité qui reste c’est de bénéficier de l’amnistie " a-t-il soutenu de vive voix.
Un son discordant, c’est suffisamment rare, très rare voire rarissime pour être souligné. Des rangs du Front Commun pour le Congo (FCC), provient un son discordant sur le cas Katumbi. Cet autre son de cloche est le fait de Léon Kengo Wa Dondo, le président du sénat qui prend l’exacte contre pied de la position du pouvoir en plaidant à haute et intelligible voix le retour au pays de Moise Katumbi pas pour y être arrêté dixit l’ancien PGR mais en vue de permettre au leader de " Ensemble " de se présenter aux élections. Kengo Wa Dondo se pose donc en chantre des élections inclusives, pas sûr que cette plaidoirie soit du goût de la majorité des sociétaires du FCC dont il est lui-même membre. Gloire BATOMENE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top