Liens commerciaux

0
Mwimba Texas a été impressionnant au tout récent Tournoi international de catch qui s’est tenu du 10 au 12 août dernier à Luanda. De retour à Kinshasa depuis le week-end dernier, il révèle que sa victoire sur Padra, son adversaire angolais, n’a pas été le succès de la compétition. Le leader du catch club Interafrica s’est, par ailleurs illustré par la remise des crèmes et des lunettes solaires à une quinzaine de spectateurs albinos présents.

Invité pour représenter la République démocratique du Congo à ce tournoi international organisé dans la capitale angolaise, Mwimba Texas s’est retrouvé sur le lieu avec plusieurs catcheurs en provenance de l’étranger. Il a eu notamment le plaisir de retrouver son compagnon et compatriote congolais Shaolin, ce fin technicien du ring désormais installé en Belgique. Un autre catcheur congolais, venu de France, avait également répondu au rendez-vous.







Une fois sur le ring le dernier jour de la compétition, Mwimba Texas a démontré son savoir-faire à travers ses prises, son agilité, sa souplesse et ses tactiques dignes d’acrobate. Il s’est toutefois retrouvé face à un adversaire qui n’était pas de taille, d’autant plus que l’adversaire de la soirée ne maîtrisait aucune technique, si ce n’est manipuler des gris-gris, commente le catcheur congolais.
Détectant les faiblesses de Padra, son adversaire, Mwimba Texas l’a immobilisé au sol à travers un tombé. Ce qui a un arraché une pétarade de hourrah et d’applaudissements frénétiques de la part des spectateurs à majorité angolais, satisfaits et de ses prouesses et du spectacle.

LA VICTOIRE DES DEUX CATCHEURS ACROBATES
Acrobate comme lui, le catcheur congolais Shaolin a aussi démontré son expertise sur le ring de Luanda. Il a ébloui son adversaire par ses sauts et prises sophistiquées qui ont laissé le public de Luanda ahuri. Et lorsqu’intervint la victoire finale, Shaolin a été soudainement applaudi comme un but marqué lors d’un match de football.
Au finish, les deux athlètes congolais qui s’admirent depuis des décennies se sont retrouvés en dehors du ring pour échanger des expériences. Mais bien avant de se retirer de cette installation sportive, Mwimba Texas, ému de retrouver quelques albinos autour du ring, a jugé le moment opportun pour leur remettre des lunettes solaires et des crèmes appropriées pour la protection de leurs peaux.

LA VICTOIRE DU GESTE PHILANTHROPIQUE
Ce geste philanthropique, le premier du genre à être posé dans une compétition sportive à Luanda, a été fort salué par l’assistance, au point qu’un homme d’affaires congolais influent en Angola a saisi l’occasion au bond pour inviter de nouveau Mwimba Texas et son club de catch dans un autre tournoi dans la capitale angolaise à la fin de l’année.
"Ce serait, d’après ce promoteur, une occasion de plus pour aider d’autres albinos vivant dans cette ville angolaise, d’autant plus qu’ils sont encore ignorants sur les dangers qui menacent leurs peaux et sur la manière de les protéger. Occasion également d’y mener une forte campagne de sensibilisation à l’albinisme",a entendu l’athlète congolais, invité par ailleurs à installer une extension de sa fondation à Luanda. Une seconde victoire pour l’athlète congolais, cette fois sur le terrain humanitaire.
Yves KALIKAT
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top