Liens commerciaux

0
Dans une vidéo postée mercredi sur les réseaux sociaux, Ève Bazaiba, secrétaire général a dénoncé les conditions de séquestration dans lesquelles s’est déroulée l’arrivée du sénateur Jean-Pierre Bemba, qui a passé sa première nuit dans un complexe commercial à la place de sa résidence ou de l’hôtel proposé par le gouvernement.

our l’ancien ambassadeur et secrétaire d’État adjoint américain Herman Cohen, cette séquestration de Jean-Pierre Bemba augmente sa popularité de 2%par heure. « Excellence, président de la RDC, vos conseillers principaux sont très stupides. En empêchant Jean-Pierre Bemba d’entrer dans sa résidence personnelle, vous augmentez sa popularité de 2% pour chaque heure. Dis à Kalev Mutond et au gouverneur de Kinshasa qu’ils agissent comme des enfants » a tweeté Herman Cohen.

Le commandant de la police nationale de la ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo Kitenge, a indiqué avoir reçu l’ordre du général Amuri Bahigwa, commissaire général principal de la police nationale Congolaise d’empêcher l’établissement de Jean-Pierre Bemba dans la commune de la Gombe, classée zone présidentielle par les services de sécurité.

“C’est le commissaire général, qui est le chef de la police, qui m’a instruit que le sénateur Jean-Pierre Bemba ne devrait pas habiter à la résidence de Gombe, vue la proximité avec la résidence du chef de l’Etat. C’est un site présidentiel. C ‘est pour qu’il soit exempté de mesures de sécurité. Chaque fois il y a de barricades à ces endroits pour fouiller les gens qui entrent et qui sortent, ce qui n’est pas bon pour lui” a dit le général Sylvano Kasongo à la RFI.

Pour l’Association Congolaise pour l’Acces à la Justice, ACAJ, le gouvernement Congolais doit cesser avec cette restriction de la liberté de circulation de Jean-Pierre Bemba. “L’ACAJ condamne les restrictions à la liberté de circulation et résidence imposées illégalement au sénateur Jean-Pierre Bemba et sa famille depuis leur arrivée à Kinshasa. Elle demande au gouvernement de les laisser occuper leur résidence de la Gombe'” a écrit sur son compte Twitter, Georges Kapiamba, président de cette ONG de défense de droits humains.

Le mouvement pour la libération du Congo, MLC, dont Jean-Pierre Bemba est candidat à la prochaine élection présidentielle note que les troubles ayant suivi l’arrivée de Jean-Pierre Bemba en RDC vont perturber son programme. Le dépôt de sa candidature au bureau de la commission électorale nationale indépendante, initialement prévue jeudi pourrait intervenir vendredi, ont déclaré les sources du MLC à POLITICO.CD.

Fiston Mahamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top