Liens commerciaux

0
Depuis le 8 août courant, date du choix d’Emmanuel Ramazani Shadary par le Président Joseph Kabila, comme candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre prochain, tous les regroupements politiques de cette méga plateforme électorale se déclarent rangés derrière le dauphin du Raïs. C’est le cas de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (Afdc-A).

Dans un message de la conférence des présidents des partis politiques et personnalités membres de l’AFDC-A, signé l’Autorité morale et président de leur plateforme, Modeste Bahati Lukwebo, cette structure de l’AFDC-A loue et salue la constance politique du Président Joseph Kabila, constatée depuis sa prise du pouvoir jusqu’à ce jour. Soit, au terme de son second et dernier mandat constitutionnel.
A la faveur de cette thèse, des plénipotentiaires de la plateforme politique chère à Modeste Bahati alignent plusieurs actes traduisant la détermination du Raïs. Entre autres, le rétablissement de l’autorité de l’Etat, la réunification du pays après son émiettement du fait des rébellions du RCD, MLC, RCD-K, RCD-K/ML…), la Transition politique de 2003, avec à la clef le partage des prérogatives présidentielles entre quatre vice-Présidents de la République, l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes en 2006, les toutes premières dans l’histoire du pays depuis son accession à l’indépendance en 1960.
Comme si cela ne suffisait pas, c’est encore le même Joseph Kabila qui a surpris tous les boutefeux internes et externes, en désignant le candidat de sa famille politique devant lui succéder au trône, lors du prochain scrutin prévu en décembre de cette année. En un mot comme en mille, le Raïs aura respecté la Constitution du pays, tel qu’il l’avait plusieurs fois promis. Aux yeux de l’AFDC-A, ces différents actes de Joseph Kabila lui auront permis d’entrer au panthéon de grandes figures politiques de ses contemporains.
Quant à la désignation d’Emmanuel Ramazani Shadary comme le porte-étendard du FCC à l’élection de décembre de l’année en cours, l’AFDC-A se déclare très satisfait. Dans son message intitulé " déclaration de soutien de la candidature du camarade Emmanuel Ramazani Shadary à l’élection présidentielle du 23 décembre", lu hier dimanche 19 août par M. Rémy Musungay Bampale, la conférence des présidents des partis politiques et des personnalités membres de l’AFDC-A à sa juste valeur, cette volonté du Chef de l’Etat. Aussi, cette plateforme rassure-t-elle le Raïs et le candidat FCC, de tout son soutien au prochain scrutin. En interne, la même structure a réitéré les " derniers vœux" de loyauté et de fidélité de son Autorité morale, Modeste Bahati, au Raïs, comme commandant en chef du FCC. Ci-dessous, l’intégralité de ladite déclaration. Laurel KANKOLE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top