Liens commerciaux

0
Hommage émouvant, hier lundi 6 août, au Palais du peuple, en mémoire de l’ancien gouverneur du Kongo Centra, Jaques Mbadu Nsitu. Décédé le 19 juillet dernier, à l’hôpital du Cinquantenaire, l’illustre disparu a été acheminé au hall du Palais du peuple pour d’ultimes hommages. Les autorités tant politiques qu’administratives congolaises et une foule de sympathisants ont fait le déplacement pour des adieux dignes de l’illustre disparu.

Au funérarium du centre hospitalier où a été exposée la dépouille de Jacques Mbadu, des pleurs, des cris, des sanglots ont secoué les membres de familles, des proches, amis et connaissances lors de la levée du corps de l’ex-gouverneur, de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire. Il s’en est allé. Plus de doute possible.
Sous le son des gyrophares le cortège s’est ébranlé pour le siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) à la Gombe.
Après le saint des saints du parti présidentiel, la dépouille mortelle de l’illustre disparu a fait une escale à la résidence familiale du défunt dans la commune de Gombe.
De son vivant, Jacques Mbadu était membre de la grande famille politique du PPRD. Aussi, pour des ultimes adieux, les membres du parti ont voulu lui témoigner de leur affection.
Venus en nombre, les camarades de cette formation politique ont salué le travail abattu par l’un des leurs. Accompagné des chants d’animation, le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, a posé le drapeau du parti sur le cercueil du défunt, signe de son affiliation.

TEMOIGNAGES EMOUVANTS
Au cours de ces instants de recueillement, sur l’avenue Pumbu, s’en est suivi une série de témoignages. Plusieurs cadres du parti se sont succédé au micro pour témoigner sur la vie du défunt. « Jacques Mbadu était un homme de forte conviction. Il croyait à la philosophie du PPRD. Il a, des lors, cherché à faire bénéficier les habitants de sa province des réalisations qui devaient contribuer au développement du territoire », Le ministre de l’Enseignement primaire, et secondaire, Gaston Musemene.
Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a quant à lui, retracé la genèse de son amitié avec l’illustre disparu. Pour lui, le défunt était un homme généreux et travailleur, avec la tête remplie de stratégies politiques. Il a invité les autorités présentes en ce lieu à suivre les traces de l’illustre disparu. Lui, qui dans tout ce qu’il entreprenait à toujours prêché la paix et la réconciliation dans sa province.
Dans son oraison funèbre, le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, a loué les qualités de feu Jacques Mbadu. « Homme dévoué, chevronné, rigoureux, prêt à relever tous les défis, le camarade Jacques Mbadu a su donner le meilleur de lui-même dans les fonctions qui lui ont été attribuées. Il nous a appris à parler librement de nos convictions et à faire des concessions pour mettre un terme aux conflits et mésententes »a-t-il affirmé.

SOIXANTE-SIX ANS DE VIE SUR TERRE
C’est en 2006, que Jacques Mbadu, fort de son expérience professionnelle, fut appelé par le président de la République, Joseph Kabila, aux fonctions de Gouverneur du Kongo Central. Cette nomination à un poste de responsabilité politique d’une aussi grande envergure, met en exergue la grande marque de confiance témoignée à l’endroit d’un homme qui n’avait jusqu’alors pas de cursus politique en tant que tel.
Il se lance ainsi dans la bataille pour la conquête des suffrages du peuple. Jacques Mbadu obtiendra par la suite avec brio trois fonctions par élection : Sénateur élu de la province du Kongo Central en 2007, député national élu dans la ville de Boma en 2011, et enfin gouverneur élu du Kongo Central en 2013.
C’est en cette qualité de Gouverneur élu du Kongo Central qu’il achève de façon inopinée, sa vie sur cette terre des hommes. Née en 1951, il aura vécu 66ans. L’inhumation de l’ex-gouverneur du Kongo Central interviendra cet après-midi vers 13 heures au cimetière de la Nécropole Entre Terre et ciel.
Fyfy Solange TANGAMU

25 gouverneurs saluent la mémoire de Jacques Mbadu

La disparition de Jacques Mbadu, Gouverneur du Kongo central, est loin de laisser indifférents ses collègues gouverneurs des 25 autres provinces. Forum des as publie ci-dessous l’intégralité de leur déclaration, couchée dans le livre des condoléances lors de inhumation.
Cher Collègue Jacques Mbadu, réunis autour de toi, tu ne nous écoutes plus hélas. Si tu pouvais encore nous écouter, nous te dirions ceci : Jacques, la lutte héroïque que tu as menée à la tête de la province du Kongo central honore le corps auquel tu as appartenu. Nous sommes très fiers de toi. La République toute entière gardera en lettre de noblesse les marques indélébiles de ton passage sur cette terre. Tu pars comme un soldat sur la ligne de front,la flamme de la victoire haut la main. Puisse le Très Haut t’accueillir dans son royaume céleste où dans la communion de notre chaleur habituelle, nous comptons nous revoir un jour.
Que ton âme repose en paix !
Tes collègues. RK
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top