Liens commerciaux

0
Depuis le 01 août 2018, la République Démocratique du Congo (RDC) fait face pour la 10ème fois à l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE) dans la province de Nord-Kivu. Cette épidémie survient juste après la fin du 9ème épisode qui a sévi l’ année en cours dans la province de l’Equateur, dont la riposte a connu la participation active et efficace de la coopération japonaise, à travers un appui direct et urgent notamment en matériels et un appui technique de l’équipe des experts japonais de Japan Disaster Relief (JDR) ayant séjourné à Kinshasa, indique un communiqué de presse.








Cette aide à l’urgence a été faite en complément aux contributions financières multilatérales dont le reliquat est en cours d’utilisation dans la riposte de l’actuelle épidémie de Nord-Kivu et de l’Ituri.
A la suite de la sollicitation d’appui du Ministre de la Santé, la coopération japonaise s’investit encore dans la riposte contre cette 10ème épidémie de MVE en RDC. Elle apporte un appui technique et matériel pour les activités de riposte, essentiellement focalisé sur les volets de la surveillance épidémiologique, la surveillance aux points d’entrée et du laboratoire.
Ce qui explique la remise le 04 septembre 2018, en présence du Ministre de la Santé, Dr Oly ILUNGA, de l’Ambassadeur du Japon, M. Hiroshi KARUBE, et du Représentant Résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), M. Kazunao SHIBATA, d’un premier lot des matériels. Ce, en vue de renforcer la riposte en place. Il s’agit notamment des thermoflashs, des pulvérisateurs, des matériels de protection, des tentes destinés à la mise en place de sept stations de contrôle sanitaire et au renforcement de la surveillance, du déploiement des équipes sur terrain, etc. Il s’agit d’un premier lot d’appui qui sera complété durant cette même semaine.
" Il convient de relever que, l’édification et l’équipement des stations de contrôle sanitaire s’inspire de l’expérience de la riposte de l’épidémie de l’Equateur pendant laquelle l’équipe de JDR a implanté une station de contrôle sanitaire stratégique de BendeBende à Kinshasa. Ce, dans l’optique d’arrêter la chaîne de transmission et de contenir l’épidémie par la surveillance des voyageurs. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top