Liens commerciaux

0
“Notre proposition pour sortir de cette impasse de la machine à voter est de trouver un vrai
consensus, dans un esprit de cohésion et d’humilité. En effet, tout autre comportement risquerait d’entrainer notre pays 20 ans en arrière et les démons de la balkanisation continuent de roder comme des lions rugissant prêts à dévorer leur proie. Notre pays est un jardin d’Eden qui a besoin de paix sociale pour son développement”. Telle est, à tout dire, l’ultimatum de Jean-Paul Moka Ngolo Mpati en réaction aux déclarations du Secrétaire Général adjoint de l’Udps en charge de la Communication et de l’implantation du parti, postées sur son compté Youtube, dimanche 20 octobre dernier. Réitérant leur désaveu contre la machine à voter, le ticket Kin-kiey- Moka s’est dit surpris par les déclarations du Cadre du parti cher au Sphinx de Limete, d’heureuse mémoire. Tout en rappelant le grand respect qu’ils ont envers le parti cher à Feu, Etienne Tshisekdi Wa Mulumba, Moka et Kin-kiey soulignent, dans leur requête, qu’ils n’ont nullement l’intention de rechercher à nuire à la réputation de leurs frères, adversaires soient-ils, dans cette course à la magistrature suprême. “Notre offre politique consiste à faire rêver à nouveau les Congolais grâce à nos 50 propositions soutenues dans le Plan Moka”. Et de marteler : “Nous rappelons à la Communauté Nationale et Internationale que notre but est de retrouver la cohésion et le consensus perdus. Nous comprenons aussi la pression exercée sur un candidat président de la République, particulièrement en cette période pré-électorale. Nous conseillons un maximum de retenue et de self contrôle afin de rassurer les brebis que le Seigneur nous a confiées afin de les emmener dans les verts pâturages”, poursuivent-ils dans cette missive. Ci-dessous, parcourez l’intégralité de leur réaction, à chaud, en réponse au message de ce Cadre de l’Udps.

COMMUNIQUE 001/PR001-002UDPS/BRU/181020-BE : REPONSE DE L’ENACE A L’UDPS

Le Candidat Président indépendant validé par la Cour Constitutionnelle, le Professeur Tryphon Kin-kiey Mulumba et son colistier le Professeur Jean-Paul Moka Ngolo Mpati, Candidat Président en recours auprès du Conseil d’Etat, à la tête de la nouvelle plateforme politique ENACE, ont été surpris par les déclarations de Monsieur Augustin Kabuya, secrétaire général adjoint de la formation politique UDPS publiées sur Youtube en date du 20 octobre 2018, sous l’intitulé « Augustin Kabuya asukoli Francis Kalombo « KNB ».

En effet, ce dernier déclare et je cite : « Yango bo moni ba Kin-kiey Mulumba, Bazongi Mbangu ! Oh To Komi Ba Opposants. Depuis quand, Kin-kiey Mulumba akomi Opposant ? Un vrai opposant a signer un document avec Kin-kiey Mulumba ?… Yango Biso tolobi non ! »

Traduction : « C’est ainsi que vous pouvez voir des personnes telles que Kin-kiey Mulumba sont vite rentrés parmi nous, disant : Nous sommes des opposants. Depuis quand, Kin-kiey Mulumba est devenu Opposant ? Un vrai Opposant peut-il signer un document avec Kin-kiey Mulumba? »

Nous rappelons à la Communauté Nationale et Internationale que notre but est de retrouver la cohésion et le consensus perdus. Raison pour laquelle, nous n’avons nullement l’intention de rechercher à nuire à la réputation de nos frères aussi adversaires soient-ils dans cette course à la magistrature suprême. Notre offre politique consiste à faire rêver à nouveau les Congolais grâce à nos 50 propositions soutenues par le Plan Moka.

Nous avons un profond respect pour le parti de Feu Docteur Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, paix à son âme, et réitérons notre profond désir de voir sa dépouille mortelle rentrer sur la terre de ses ancêtres. Nous comprenons aussi la pression exercée sur un candidat président de la République particulièrement en cette période pré-électorale. Nous conseillons un maximum de retenue et de self contrôle afin de rassurer les brebis que le Seigneur nous a confiées afin de les emmener dans les verts pâturages.

Il est tout aussi vrai que nous n’acceptons pas la machine à voter, car le peuple n’en veut pas et la large majorité des candidats président n’ont plus confiance en la gestion hautaine et orgueilleuse de Corneille Nangaa, président en exercice de la commission électorale nationale soit disant « indépendante ». En ce qui nous concerne, il serait hasardeux et surtout extrêmement nocif d’aller aux élections, sans un consensus sur ce point.

De même, il nous parait tout aussi hasardeux de remettre le sort de 90 millions de congolais sur les épaules de personnes non expérimentées et qualifiées, dans la gestion publique de notre pays- qui a tant besoin de mettre rapidement en action des solutions efficaces- pour sortir notre peuple de la pauvreté. Un isolement de notre pays par les partenaires internationaux à cause d’un régime de sanctions appliqué sur un futur président de notre pays ne peut être un prélude annonciateur d’un bon démarrage, pour la continuité des réalisations courageuses des prédécesseurs.

Ainsi notre proposition pour sortir de cette impasse de la machine à voter est de trouver un vrai consensus, dans un esprit de cohésion et d’humilité. En effet tout autre comportement risquerait d’entrainer notre pays 20 ans en arrière et les démons de la balkanisation continuent de roder comme des lions rugissant prêts à dévorer leur proie. Notre pays est un jardin d’Eden qui a besoin de paix sociale pour son développement.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Professeur Jean-Paul Moka Ngolo Mpati

Pour le ticket Kin-kiey Mulumba/Jean-Paul Moka Ngolo Mpati
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top