Liens commerciaux

0

* Entretemps, un collectif de 5 candidats n’ayant pas effectué le déplacement pour la capitale suisse, poursuit aujourd’hui, sa réunion pour se choisir un ticket commun.

A l’annonce du début des travaux de Genève de 7 leaders de l’opposition, les autres parmi les 21 candidats président de la République ne se sont pas tourné le pouce. Cinq d’entre ces candidats à la magistrature suprême se sont retrouvés hier mardi 6 novembre à Kinshasa. A en croire 7sur7.cd, il s’agit de Théodore Ngoy, Seth Kikuni, Marie-Josée Ifoku, Noël Tshiani et Alain Daniel Shekomba.

Des sources relayées par ce media en ligne indiquent que les cinq candidats seraient en négociation en vue de mettre sur pied un bloc pour un candidat commun qu’ils devront soutenir à la présidentielle du 23 décembre prochain. Rien n’a, cependant, filtré de la première rencontre d’hier.
A cet effet, ces sources précisent qu’à l’issue de leurs échanges, aucune déclaration n’a été faite sur le contenu des discussions. Le candidat Noël Tshiani s’est contenté de déclarer : " Pour aujourd’hui, nous avons tous convenu de ne pas faire de déclaration. Demain mercredi (Ndlr aujourd’hui), nous nous adresserons à l’opinion via la presse ".
Cependant, des sources indépendantes, il nous revient d’apprendre que 9 des candidats président de la République auraient confirmé de prendre part à cette rencontre mais au finish, 5 seulement ont été présents.
A l’instar de ceux réunis à Genève, ce collectif de cinq candidats à la présidentielle exige le retrait de la machine à voter tout en réaffirmant leur volonté de s’en tenir à la date du 23 décembre prochain pour les élections générales en République démocratique du Congo.

DEBUT DES TRAVAUX AUJOURD’HUI A GENEVE
Les opposants à Genève débutent en principe aujourd’hui leurs discussions de 72 heures. Sauf imprevu, tout doit en principe s’achever le samedi 10 novembre prochain. Il s’agira pour l’opposition de se mettre d’accord autour d’un candidat commun pour la prochaine présidentielle. Et aussi, de lever l’équivoque autour de la participation à ce scrutin avec ou sans la machine à voter.
Initialement prévue en Afrique du Sud, cette réunion devra déterminer qui de Félix Tshisekedi ou de Vital Kamerhe va porter la bannière de l’opposition contre Emmanuel Ramazani Shadary, unique candidat du Front commun pour le Congo (FCC).
Entretemps, les critères de désignation du candidat commun ne sont pas clairement définis. Le niveau d’instruction rivalise avec la popularité des candidats. L’opposition donne l’impression de parer au plus pressé à moins de 50 jours des élections générales et à moins 30 jours de la campagne électorale.
Sont présents à Genève : le MLC Jean Pierre Bemba, l’UDPS Félix Tshisekedi, l’UNC Vital Kamerhe, Moïse Katumbi (leader de la plateforme Ensemble), Adolphe Muzito (leader de la plateforme Nouvel Élan), l’Ecide de Martin Fayulu et Congo na Biso de Freddy Matungulu. Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top