Liens commerciaux

0
Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de Libération du Congo, « MLC », a rejeté ce jeudi 15 novembre 2018 sur les antennes de TV5 Monde, la thèse selon laquelle, lui et Moïse Katumbi n’ont pas permis la facilitation de la désignation de Félix Tshisekedi ou Vital Kamerhe, comme candidat commun de l’opposition, compte tenu de leur poids politique.

« Au moment du choix du premier tour que ça soit monsieur Moïse Katumbi, Muzito ou moi-même, nous n’étions même pas présents. Le consensus n’étant pas obtenu. Le vote a eu lieu au deuxième tour et deux candidats sont sortis messieurs Fayulu et Matungulu et ensuite nous avons été pleinement appelés à nous prononcer », a fait savoir Jean-Pierre Bemba.

Le président du MLC a laissé entendre qu’il n’y aura pas de boycott des élections mais le peuple a besoin, selon lui, de voter ses dirigeants sans la machine à voter.

« C’est une machine qui a été calibrée pour tricher et le peuple ne veut pas de cette machine. C’est un combat que nous menons tous au niveau de l’opposition. Nous voulons une liste d’électeurs qui soit nettoyée et pas corrompue », a-t-il conclu.

Rappelons par ailleurs que la Commission Électorale Nationale Indépendante a déployé mercredi dernier des machines à voter dans les provinces du Kwango et du Kwilu pour les élections du 23 décembre prochain.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top