Liens commerciaux

0



Au terme d'un processus de désignation aussi flou qu’invraisemblable, l'opposition envoie une sardine affronter un dauphin.


*Retour sur une journée haute en trahisons:


La veille du jour J, Félix Tshisekedi s'était montré offensif et ferme face à ses 6 partenaires et au facilitateur. "Je veux un engagement à aller dans l'unité en campagne pour les élections du 23 décembre et non un engagement à aller uniquement en campagne contre la machine à voter".


Le matin du dimanche 11 novembre 2018, dans le lobby de l'hôtel Warwick à Genève, Félix Tshisekedi consulte une dernière fois son équipe rapprochée après les épuisantes discussions de la veille qui s'etaient achevées par son refus de céder sur la position de son parti sur sa participation au vote AVEC OU SANS la machine à voter.


Dans le lobby du Warwick à Genève, Martin Fayulu invite son "ami" Félix pour une dernière confidence avant leur départ vers le lieu tenu secret où se déroulent les dernières discussions à huit clos pour. Martin le rassure: "Félix, je voudrais t'informer que pour nous les 3 candidats du Kwilu, nous, nous sommes concertés et nous avons unanimement décidé de te donner nos voix. Tu as donc notre soutien, mais méfie toi de Vital qui est en complicité avec Bemba et Katumbi contre toi...." Curieuse déclaration quand on sait que Katumbi est lié par un Accord écrit de soutien mutuel avec Félix Tshisekedi et que jeudi dernier à Bruxelles, Bemba a confirmé à Félix son soutien.


Malgré son avantage supposé de 6 soutiens sur 7, Félix est surpris de constater l'absence de consensus sur le candidat commun. Il s'agissait en réalité d'une absence de consensus savamment orchestrée pour conduire au vote. Au lieu de flairer le piège, le Président Tshisekedi se laisser séduire par les dernières assurances reçues de Fayulu et accepte d'aller au vote. Erreur qui lui sera fatale quelques minutes plus tard.


Très curieusement, le facilitateur Allan Doss propose un premier vote entre les 4 candidats en lice. Laisser les invalidés en dehors du vote était une stratégie savamment conçue, qui permettait à ces derniers de se dédouaner du résultat qui en sortirait aux yeux de l'opinion publique et surtout des leaders et décideurs africains et internationaux desquels ils avaient subit d'intenses pressions depuis plusieurs mois, pour un soutien sans faille à Felix Tshisekedi, qui était et qui reste manifestement le mieux placé de la république pour conduire une coalition qui doit affronter la coalition pro-kabila.


*Martin Fayulu ou la redoutable machine à tricher*


Constatant l'absence de consensus, Allan Doss propose un premier tour de vote entre les 4 candidats, lesquels sont libres de porter leur choix sur qui ils veulent, y compris eux-mêmes. Sans surprise, chacun s'attribue une voix.


Allan Doss passe à un second tour où il demande à chacun des 4 participants de voter pour une tierce personne de leur choix.

Fayulu vote pour Matungulu et Matungulu donne sa voix a Fayulu. La trahison est consommée sur fond d'arrangement prémédité et malhonnête.


De son côté, confiant du fait qu'il devrait engranger les 2 voix de Fayulu et Matungulu selon la parole donnée, FélixTshisekedi donne sa voix à Fayulu en retour de bons procédés. Rien de plus normal, sachant la proximité politique habituelle entre l'Ecidé et l'UDPS.


De son côté, Kamerhe donne sa voix à Matungulu, se fiant a une autre manipulation dont il a été l'objet depuis plusieurs semaines, impliquant le MLC et l'initiateur de Congo na biso. Le tour est joué. 3 voix chacun pour Fayulu, et Matungulu et 1 voix chacun pour Kamerhe et Tshisekedi. Intervient aussitôt le désistement pré convenu de Matungulu.

Les deux poids lourds s'offrent en holocauste à du menu fretin, en acceptant de participer à un jeu anti démocratique et ridicule, qui n'arrange que les repris de justice et criminels invalidés ou écartés, partisans de la terre brûlée!


L'opinion congolaise sait désormais que Naanga a un concurrent de taille en matière de supercherie électorale et politique. Martin Fayulu. L'homme est un récidiviste. Bemba et Bombole n'avaient vu que du feu en 2006, quand ce dernier a également usé de machinations tribales et politiques pour soutenir Kimbuta. Son ADN politique n'a pas changé. On ne se refait pas à 62 ans. Idem pour Matungulu, celui qui prétend être allé rencontrer Tshibala dans le même esprit que Tshisekedi était allé rencontrer le Maréchal à Cap Martin en mars 1996.


Le Congo est-il maudit ? Le syndrome de Benoît Hamon attend Martin Fayulu ...


Quelques questions importantes restent posées à l'opinion :


1. Martin Fayulu qui use et abuse de la division, du mensonge et de la trahison tout en se disant chretien (comme Félix Tshosekedi, il fréquente l'eglise La Borne et il.etait même en.jeune de prière le jour du crime à Genève) peut-il représenter le changement politique tant recherché en RDC ?


2. Est il sensé et démocratique de rechercher le candidat commun de l'opposition par un vote entre 4 candidats au poids politique aussi disparatre ?


3. La diabolisation à outrance dont Vital Kamerhe a souvent été l'objet valait-elle mieux que de se fier à Moïse Katumbi et Bemba, dont les états de service politique et économique sans sans commune mesure avec Kamerhe dont on connait certes les défauts, mais aussi les nombreuses et indéniables qualités ?








4. Vital Kamerhe comprendra t il enfin qu'il a eu tort d'éluder les appels de son frère Félix pour un ticket clair et gagnant entre les 2 personnalités, Félix comme président et Vital comme premier ministre ?


Resaisissez-vous chers amis, il n'y a pas d'autre alternative que celle là. Préparez vos bases qui ont déjà manifesté leur rejet de la supercherie de Genève. Suivez la.voix exprimée par le peuple à travers les sondages et les différentes manifestations.


La page de Genève est désormais enterrée. Un mort né très froidement acceuili dans la salle même de l'annonce ! Un non-événements qui sera vite balayé, comme le disait en coulisses un des ténors de Ensemble, qui avait du mal a contenir son désarroi au moment de l'annonce du candidat commun au Warwick.


Ben Mukoko

Zurich, Suisse
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top