Liens commerciaux

0
* Etant donné la gravité de l’alerte, il est impérieux que les USA collaborent avec les autorités congolaises.

Les portes de l’Ambassade- US à Kinshasa sont fermées aujourd’hui lundi à cause de la menace terroriste dont elle fait objet. L’annonce venant des USA qui ont les Services de renseignements les plus puissants et les plus ramifiés du monde est à prendre au sérieux car évoquant des informations crédibles et précises. La menace dont il est question, ce n’est pas un vulgaire groupe armé ou rebelle comme on en dénombre dans la région, mais bien une attaque terroriste. C’est ici où il y a foule de questionnements. Logique quand on sait que depuis 1960, l’Ambassade-US à Kinshasa n’a jamais fait l’objet d’une attaque terroriste.

Même au plus fort de la crise politique lors de la Ière République en 1964 avec des bombes qui explosaient çà et là dans la ville de Kinshasa, l’Ambassade-US a toujours été épargnée. Même encore pendant la bouillante transition politique du Maréchal Mobutu pendant la IIème où la crise politique a consommé en novembre 1993 lors des deuxièmes pillages la mort de l’Ambassadeur de France, abattu dans son bureau sur le Boulevard du 30 Juin à Kinshasa. Rien du côté des Yankee, sur l’avenue des " Aviateurs ". Ce n’est pas tout.
En 1998, des attaques terroristes revendiquées par Al Qaida de Ben Laden détruisent aux explosifs au même moment les Ambassades-US à Nairobi au Kenya et à Dar-es-Salaam en Tanzanie. Aucune menace côté Kinshasa. On est curieux de savoir quel est ce groupe terroriste qui, tout d’un coup peut avoir la capacité opérationnelle de menacer l’Ambassade US à Kinshasa la mieux fortifiée de toutes par son système de détection électronique par satellite.
En tout cas pas les islamistes ougandais des ADF munis de moyens rudimentaires et qui ne dispose d’aucune logistique pour atteindre la ville de Butembo, à 45Km de là. Les ADF qui sont nuls dès qu’ils s’éloignent de leur base-arrière dans la forêt dense de Mayangos, dans les faubourgs de Beni-ville. Les ADF sont exclus du tableau. Par rapport au terrorisme, la cartographie des groupes armés dans la région n’indique rien de précis. Dans tous les pays limitrophes à la ville de Kinshasa, on ne signale aucun groupe d’essence terroriste.
En Angola dans le Cabinda proche du Kongo-central, ce sont les indépendantistes du FLEC qui n’ont jamais pratiqué le terrorisme. Au Congo-Brazzaville, le dernier groupe rebelle est en train de déposer les armes. Il s’agit des " NINJA " du Pasteur Ntoumi qui, eux aussi, n’ont jamais fait du terrorisme. République centrafricaine (RCA) où sévit une pléthore de groupes armés qui font la loi dans leur bastion naturel. Leur modus operandi n’est pas du terrorisme.
Les groupes djihadistes opèrent plutôt au Mali, Niger et Kenya avec les Shebabs, tous ces pays où sévit le terrorisme ne sont pas frontaliers de la RDC. Ils ont loin de Kinshasa. C’est ainsi que la nouvelle de la menace terroriste qui pèse sur l’Ambassade-US à Kinshasa doit préoccuper plus d’un Congolais. Il s’agit d’un mauvais signal à moins d’un mois des élections. Car, si l’Ambassade US peut être attaquée par les terroristes, a fortiori le commun des Congolais.
Raison pour laquelle, il est impérieux que les USA partagent ces informations avec les autorités congolaises pour que les dispositions idoines soient prises sur le plan sécuritaire, la RDC étant en période de campagne électorale avec toutes les turbulences qu’elle implique. KANDOLO M.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top