Liens commerciaux

0
C’est sous les cris de ’’Papa Solution’’ que le Gouverneur Richard Muyej a été accueilli le week-end dernier à la place Ditend, en plein cœur de la cité Manika, à Kolwezi, capitale de la province de Lualaba. En ce samedi 8 décembre, le Coordonnateur provincial du Front Commun pour le Congo (FCC) a mobilisé des milliers de partisans qui sont venus assister au lancement de sa campagne électorale. Occasion pour le candidat n°102 de solliciter le suffrage de ses électeurs pour les législatives nationales, tout en leur demandant de voter pour Emmanuel Ramazani Shadary, le n°13 à la présidentielle.

Devant une foule compacte, Richard Muyej a donné le ton de la campagne. Face à des militants déchaînés en le voyant monter sur la tribune, l’autorité provinciale a mis un accent particulier sur le contexte électoral en cours. Au regard des images balancées sur les réseaux sociaux, le candidat n°102 à la députation nationale a promis qu’il continuerait à poser ses gestes de largesse pour ses administrés.
Conscients de difficultés de ses gouvernés, il s’est engagé à répondre à leurs préoccupations. En plein exercice de ses fonctions tout comme après les élections, si la population lui renouvelle sa confiance.

LA MATERNITE GRATUITE, DESORMAIS CONCRETE
Richard Muyeja notamment annoncé que le Gouvernorat de cette province riche en cobalt et autres matières précieuses a déjà payé tous les coûts de maternité des femmes enceintes. Elles peuvent ainsi accoucher gratuitement dans tous les hôpitaux de Kolwezi dès ce mois de décembre.
Aux creuseurs, le candidat n°102 a promis de procéder progressivement à l’amélioration de leurs conditions de vie. Il prendra ainsi en charge les frais d’accouchement de leurs épouses, et bientôt tous les frais d’hospitalisation, y compris en cas d’accidents de travail.

FRAIS D’ETUDES ET ECLAIRAGE PUBLIC GARANTIS
’’Papa Solution’’ est allé plus loin. Il a révélé qu’il a pris toutes les précautions pour rendre viable la vie à Kolwezi et dans bien d’autres contrées dela province de Lualaba. A titre illustratif, le chef du Gouvernement provincial a assuré que tous les finalistes n’auront pas à payer les fiches d’examens d’Etat, encore moins les étudiants dont les frais connexes seront totalement pris en charge.
Applaudi comme un but de championnat, le chef de l’Exécutif de Lualaba a déclaré qu’il va éclairer, dès le lundi prochain, le Quartier Diur sur une distance de 2 kilomètres, avec le concours de l’entreprise Forrest qui a déjà reçu les fonds nécessaires aux travaux. A cet effet, l’autorité provinciale s’attend à implanter de nouveaux Poteaux sur l’avenue Lumumba. Les poteaux qui seront retirés seront réinstallés sur le tronçon compris entre l’Entrée Kasulo et rue Lulo.

3 MILLIONS DE DOLLARS POUR LES SEMENCES AGRICOLES
Richard Muyej pense aussi à l’autosuffisance alimentaire. C’est dans ce cadre que le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) envisage de distribuer gratuitement à tous les agriculteurs de sa province des semences de maïs, commandées à hauteur de 3 millions de dollars américains. Par ailleurs, le candidat n°102 à la députation nationale assure aussi avoir commandé des sacs de farine qu’il compte vendre à moindres frais au bénéfice de tous les ménages de sa province.
Le Coordonnateur provincial du FCC indique, en outre, s’être déjà acquitté des frais de taxes, en prenant en charge toutes les quittances des commerçantes et autres femmes qui œuvrent dans les marchés de Mukapata, de Musonoyi, de Kwilu, de Muyiseka, de Mutoshi, de Kolwezi…
Face à cette litanie de promesses, Richard Muyej estime qu’il y a lieu d’espérer à des lendemains meilleurs. Du moins, à Lualaba, et particulièrement dans la ville de Kolwezi où la vie a repris et les affaires prospèrent depuis qu’il tient les rênes de cette nouvelle province, issue du démembrement.
Plus donc besoin, dit-il, de céder aux discours des oiseaux de mauvais augure qui ont eu à diriger ces territoires dans un passé récent, sans pour autant redonner de l’aura à ces villes et villages qui continuaient toujours à produire des matières précieuses.
C’est dans cette logique de continuité du régime Kabila que Richard Muyej a demandé à ses concitoyens de voter massivement le candidat n°13, désigné par le chef de l’Etat Joseph Kabila et soutenu par le FCC, en vue de leur garantir un futur prospère.
Yves KALIKAT
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top