Liens commerciaux

0
Le président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le révérend pasteur André Bokundoa s’est entretenu avec le président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), Mgr Marcel Utembi et son adjoint Mgr Fridolin Ambongo. C’était hier mardi 18 décembre au centre interdiocésain de Kinshasa.

Mgr Marcel Utembi, archevêque de Kisangani et président de la CENCO a affirmé, à cet effet, que cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de leur mission d’accompagner le peuple congolais dans le processus électoral dont le point d’orgue sera la tenue des scrutins le 23 décembre prochain.
L’archevêque de Kinshasa et vice-président de la CENCO, Mgr Fridolin Ambongo, a commencé par rappeler l’affinité qui existe entre ces deux églises, avant de préciser : "Nous sommes la même Eglise, tous disciples de Jésus-Christ".
A la question de savoir si les deux confessions vont préparer les élections ensemble, Mgr Ambongo a précisé : " Nous ne préparons pas les élections, mais nous préparons plutôt notre peuple à bien voter pour ses intérêts. Et pour cela, nos deux églises sont d’accord", a-t-il laissé entendre.

PLUS DE 40.000 OBSERVATEURS PRETS POUR LE DEPLOIEMENT
En attendant, le Secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole a confirmé, à l’issue d’un entretien entre la CENCO et les représentants des Etats qui ont financé la Commission épiscopale Justice et paix (CEJP) que, sur les 40.000 observateurs électoraux que compte déployer la CENCO à travers le pays, 38.805 observateurs ont déjà reçu leurs accréditations. "On espère que d’ici demain (Ndlr aujourd’hui) les 2.221 restants auront les leurs", a-t-il lâché.
Le Secrétaire général de la CENCO a rappelé que l’épiscopat congolais a formé 1.026 observateurs de longue durée et 40.000 de courte durée. Ne pouvant pas couvrir toute seule les 75.000 bureaux de vote, la CENCO travaillera en étroite collaboration avec d’autres missions d’observation électorale, a assuré le secrétaire général de la CENCO.

"NOUS SOMMES DANS LE BON"
"La CENCO n’est pas autorisée à publier les résultats des élections, mais comme mission d’observation elle peut dire que les résultats publiés par la CENI sont conformes ou pas à ceux qu’ils ont pu observer sur terrain", a dit l’abbé Donatien Nshole.
Du côté de la CENCO, l’on a noté la présence de Mgr Marcel Utembi, Mgr Fridolin Ambongo et Mgr Nsielele, respectivement, président, vice-président de la CENCO, et président de la CEJP.
Les abbés Donatien Nshole, André Masinganda, Georges Kalenga et père Clément Makiobo, respectivement secrétaire général, 1er secrétaire général adjoint, 2ème secrétaire général adjoint de la CENCO et secrétaire de la CEJP ont pris également part à cette rencontre.
En face de la CENCO, il y avait les représentants du Royaume Uni, de la Suisse, des Pays-Bas, de la France, du Canada, de la Belgique, de la Délégation de l’Union européenne, de la Suède et du Centre Carter.
"Cet entretien avait pour but de faire un état des lieux du processus électoral avec la CENCO et nos partenaires ont constaté que nous sommes dans le bon", a conclu l’Abbé Nshole.. Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top