Liens commerciaux

0
C’est l’une des figures de proue du sport rd-congolais. François Kabulo Mwana Kabulo, journaliste sportif à la Radio Télévision Nationale Congolaise, se veut davantage défenseur du sport congolais. Pour mieux faire entendre sa voix, il se présente aujourd’hui comme candidat aux législatives provinciales du 23 décembre prochain, dans la commune de Ngaliema. Dans le cadre de la campagne électorale qui, jusque-là, est encore frêle, il a effectué une descente sur l’avenue des écuries, le samedi 1er décembre 2018, pour échanger et prendre mieux connaissance des maux qui taraudent sa commune. Au cours de ces entretiens, celui qui se fait déjà appelé Honorable a fait savoir à la population ses ambitions de doter Kinshasa des édifices sportifs d’appoint. ‘’Je ferai du nationalisme sportif mon cheval de bataille‘’, a-t-il clamé haut et fort.

Si pour le moment plusieurs candidats dorment sur leurs lauriers, ce n’est pas le cas pour François Kabulo qui n’est plus du tout un personnage à présenter au vu des services combien loyaux qu’il a rendus à la Nation dans le secteur du sport. L’on se souviendra de l’émission ‘’Jeudi Sport’’ qui avait, en son temps, captivé l’opinion à la radio comme à la télévision nationale, avant l’éclosion des chaînes des fréquences et émissions privées.

Sur l’avenue des écuries, rappelle-t-on, le candidat n°200 a étalé devant son électorat les mobiles qui l’ont poussé à solliciter leurs intentions de vote le 23 décembre prochain, qui n’est plus qu’à quelques jours. A l’en croire, Kabulo veut faire du sport un moyen de développement et non de divertissement. C’est ainsi qu’il affirme ses ambitions dont il sollicite la confiance des électeurs. En premier lieu, son action consistera à militer pour que la ville de Kinshasa soit dotée des infrastructures sportives d’appoint. ‘’Kinshasa manque un palais des sports, un gymnase. C’est inadmissible‘’.

Rêver pour agir

François Kabulo reste convaincu que l’unique voie pour parvenir à ses objectifs est le rêve. ‘’Nous allons faire beaucoup de choses avec vous, mais il faut rêver. Et il n’est pas interdit de rêver. ‘’

Francis Sengeyi

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top