Liens commerciaux

0
Elle l’a promis, elle l’a réalisé. La présidente de l’asbl Nehema Foundation, Ketsia Olangi, a procédé, le mardi 4 décembre dernier, à la paie des frais pour l’année scolaire en cours au profit d’une centaine d’élèves défavorisés du quartier Malueka, dans la commune de Ngaliema.

Ketsia Olangi a redonné le sourire à une centaine d’élèves issus des familles pauvres de Malueka. Accueillie en bienfaitrice, cette jeune dame n’a pas tardé à honorer sa promesse, formulée lors de son précédent passage dans ce coin du district de Lukunga.
Après une courte prière, elle a procédé à la remise des enveloppes (contenant des billets de banque) aux responsables des trois écoles où sont admis les élèves bénéficiaires. Il s’agit des Complexes scolaires Raissa, Imani et les amis d’Ezéchiel.
Ces élèves pourront ainsi suivre les cours sans être inquiétés jusqu’à la fin de cette année scolaire. " C’est faute de moyens que nous nous sommes limités jusque-là qu’à une centaine". Notre souhait est d’atteindre au moins 1000 élèves. Nous remercions Dieu pour nous avoir permis de réaliser ce geste. Nous sommes convaincus qu’il va nous donner davantage des moyens en vue de venir davantage en aide aux familles défavorisées", a lâché Ketsia Olangi.
La jeune dame a, dans sa prière, recommandé ces enfants entre les mains de Dieu. Elle a imploré la grâce et la bénédiction divine sur eux. "Seigneur notre Dieu, je sais que parmi ces enfants figurent des grands hommes et des grandes dames qui serviront ce pays à l’avenir. Je vous prie de les protéger et de leur permettre de bien étudier et de s’épanouir", a-t-elle déclaré.
S’adressant à l’assistance, Ketsia Olangi dit poser cet acte parce qu’elle croit dur comme fer que le développement de ce pays passe essentiellement par une éducation des enfants, des adolescents et des jeunes. " Mon souci est que les jeunes soient avant tout éduqués. Car l’éducation est la base de tout. Si nous voulons avoir un pays émergent, développé, il faut que nos enfants partent à l’école. C’est pourquoi, nous avons tenu à payer les frais scolaires pour quelques enfants de Malueka. Nous comptons aller plus loin, avec l’aide de Dieu", a-t-elle précisé.
Ce fut surtout un moment de grande émotion pour les parents des enfants bénéficiaires. " Nous sommes très heureux de ce geste salutaire. Nous avons compris que Mme Ketsia ne veut pas seulement donner du poisson. Elle veut plutôt apprendre à la jeunesse à pêcher. Ces élèves bénéficiaires ont été sélectionnés selon leur façon de payer les frais à l’école. Il y en a parmi eux qui, depuis le début de l’année, n ’ont rien payé. Pourtant, ils sont intelligents et nous paraissent avoir de l’avenir", affirme Kongolo Baudouin, directeur des études au Complexe scolaire Imani.
Kestia Olangi n’est pas à son premier acte de charité. Venir en aide aux personnes défavorisées est l’un des axes importants de son appel au ministère comme serviteur de Dieu. Fille de papa et maman Olangi Wosho, elle est surtout connue pour son dévouement à l’égard des vulnérables. Ce qui lui a valu le sobriquet de "Maman sociale".
"C’est pour améliorer les conditions de vie de mes concitoyens que je me suis décidée de postuler comme candidat député nationale à la circonscription de Lukunga, la terre qui m’a vu grandir. Je demande ainsi à tous les électeurs de ce coin de Kinshasa de voter massivement pour moi au numéro 420. Ma priorité, une fois élue, est de faire de la gratuité de l’enseignement primaire, une réalité à travers la RDC", conclut-elle.
Orly-Darel NGIAMBUKULU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top