Liens commerciaux

0
Le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des Représentants américain, Ed Royce (Républicain-Californie), a publié la déclaration suivante sur les élections du 30 décembre 2018 en République démocratique du Congo:

«Les élections retardées d’hier (ndlr : 30 décembre) n’étaient ni libres ni équitables. Plus d'un million de personnes dans les principaux bastions de l'opposition ont été empêchées de participer. Ailleurs, les informations faisant état de longues files d'attente, de dysfonctionnements des machines à voter et de matériel d'électeur manquant ont été généralisées.

“Rien de tout cela n'est une surprise. Pendant des mois, les forces de sécurité de la RDC ont réprimé des militants et des journalistes favorables à la démocratie alors que le successeur choisi par Joseph Kabila tentait de gagner du terrain dans les sondages. Des centaines de personnes ont été arrêtées et de nombreuses personnes tuées.

«Les États-Unis doivent redoubler d'efforts pour soutenir le peuple congolais, qui souhaite une transition pacifique et un gouvernement qui réponde à ses priorités. Nos partenaires européens et africains doivent également agir. Les irrégularités signalées lors des élections d’hier doivent être traitées. Les votes doivent être comptés de manière transparente et rapide. Et ceux qui ont sapé le processus démocratique en RDC doivent être tenus pour responsables. ”

NOTE: Le mois dernier, la Chambre a adopté à une majorité écrasante le décret présidentiel 6207 demandant à l'administration de déterminer si des sanctions devraient être appliquées à l'encontre de certains responsables de la RDC, responsables de violations des droits de l'homme et de la corruption.


US Foreign Affairs
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top