Liens commerciaux

0
Le bâtonnier Jean Claude Muyambo et l’ex député PPRD Gérard Mulumba, dit «Gecoco », sont libres. Les deux opposants ont quitté le centre pénitentiaire de Makala jeudi après avoir bénéficié d’une grâce présidentielle.

C’est le ministre de la Justice en personne, Alexis Thambwe Mwamba qui a lu le décret au cours d’une séance organisé dans l’enceinte même de la prison de Makala.

« Je suis content, je dois le reconnaitre car je suis libéré sur grâce présidentielle même si j’ai déjà fait 14 mois en prison », a déclaré Gérard Mulumba.

Les deux ex prisonniers et en particulier Jean Claude Muyambo faisaient partie des personnalités dites emblématiques qui devaient bénéficié depuis 2017 des mesures de descriptions politiques décidés dans l’accord de la Saint Sylvestre. En lieu et place de cette entente politique, le gouvernement a préféré les gracier parmi 200 autres prisonniers en majorité anonymes également libérés ce jeudi.

Grand absent de la liste, Eugene Diomi Ndongala, proche allié d’Étienne Tshisekedi, reste en prison où il purge une peine de 10 d’emprisonnement pour une présumée affaire des mœurs. Tout comme le député de l’opposition Franck Diongo, écroué depuis 2017 pour 5 ans pour ‘’outrage au chef de l’État’’. Sans oublier l’avocat Firmin Yangambi.

Le Mouvement Lumumbiste Progressiste, parti cher à Frank Diongo, a dénoncé une « mesure sélective », a déclaré Maitre Nico Mayengele, Secrétaire général du MLP

« Enfin libre ! Ce n’est que justice pour Jean Claude Muyambo. Le combat ne s’arrête pas. Tous les prisonniers politiques doivent être libérés et des dizaines d’autres injustement privés de liberté », a déclaré sur Twitter, Olivier Kamitatu, porte-parole de l’opposant Moïse Katumbi.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top