Liens commerciaux

0
La situation en Republique Démocratique du Congo sera ce vendredi au centre d’une réunion restreinte du Conseil de sécurité de l’ONU. Il sera question des élections du 30 décembre 2018 pour lesquels le pays attend toujours les résultats, annoncent des sources à la presse.

Alors que la majorité de ses membres notamment les États-Unis, se sont exprimés pour appeler la CENI à proclamer des résultats conformes au vote des Congolais, le silence de l’ONU, qui dispose pourtant de la plus grande force de maintien de la paix dans le pays, commence à faire polémique.

Selon une note confidentielle signée par Jean Pierre Lacroix, chef des opérations de maintien de la paix, adressée aux membres du Conseil, et qui a fuité, l’ONU ne reconnaitrait seulement que quelques problèmes logistiques, qui n’auraient concerné qu’une faible proportion de bureaux de vote, comme le rapporte RFI.

Une analyse qui tranche avec d’énormes dysfonctionnements constatés par la quasi-totalité des missions d’observations. Et un silence qui agace l’opposition. « Ce n’est pas très courageux de la part des Nations unies. Ils sont quand même bien outillés, ils sont implantés dans tout le pays, ils ont suivi tout ce processus et ce qui est en train de se passer. Je trouve que ce n’est pas très courageux de leur part de ne pas diffuser les informations qu’ils ont en leur possession », a regretté jeudi, Jean Pierre Bemba, soutien du candidat de Lamuka Martin Fayulu.
CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top