Liens commerciaux

0
Ce n’est pas un politologue ou un biologiste qui réagit, mais un juriste congolais de renom international.

Il ne faut pas non plus en déduire que l’un des universitaires les plus critiques vis-a-vis de la Cour constitutionnelle, de la Commission électorale (CENI) et du Gouvernement de Mr Kabila en RD Congo – qu’on se souvienne de sa théorie du “Triangle du Glissement” – soit a présent entrain de les encenser!

Quelle que soit l’opinion que l’on peut se faire sur la CENI, la Cour constitutionnelle et les élections qui viennent d’etre organisées en RDC, aucun juriste africain sérieux ne peut tolérer cette comédie jouée par MM Kagame, Mousta Faki et leurs compères de l’UA.

Au cours d’une même journée, deux décisions contradictoires ont été prises par la SADC et l’UA. Tout simplement ridicule de la part de l’UA et de ses dirigeants.

Intéressant aussi que le Rwanda de Kagame et le Tchad de Derby qui ne tolèrent aucune opposition dans leurs pays aient des leçons a donner en matière d’élections démocratiques et des droits de l’homme et des peuples a la plus grande joie de certains Congolais parmi lesquels des responsables politiques et plusieurs faussaires intellectuels!

Sur le plan du droit panafricain, la décision de la SADC est de loin acceptable. Celle de l’Union africaine constitue une INTOLERABLE HERESIE. Les auteurs de cette résolution qui ne comprennent rien a l’Etat de droit auraient intérêt a ce qu’on leur apprenne des rudiments de la science du droit constitutionnel ou du droit international africain.

Leur piètre et tragi-comique résolution devrait rester dans les tiroirs d’Addis Abeba et ne devrait pas être suivie car elle viole manifestement l’Acte constitutif de l’UA dans son principe cardinal de non- ingérence ds les affaires internes des Etats-membres.

Elle devrait aussi être rejetée parce qu’elle viole la Constitution ou la loi suprême de la RDC.

En effet, malgré ses propres imperfections et ses nombreux égarements, le peuple congolais qui avait adopte sa Constitution par référendum ne peut accepter qu’une autre institution nationale ou internationale comme l’UA puisse donner des injonctions a la Cour constitutionnelle pour lui demander de suspendre la publication des résultats des élections. Du jamais entendu ni vu en Afrique ou ailleurs.

Ceux qui applaudissent la résolution illégale de l’UA sur instigation du Tchad et du Rwanda acceptent que ces petits pays continuent a faire la loi en Afrique centrale au détriment de la RDC.

Quelle est cette institution étrangère (ONU, Union Européenne, UA …) qui peut se permettre de donner des injonctions a la Cour suprême des Etats-Unis, au Conseil constitutionnel français, a la Cour constitutionnelle de Belgique, a la Cour suprême du Kenya ou a la plus haute cour du Tchad, du Burundi, du Rwanda, de Congo-Brazzaville ou un autre pays ou il y aurait des irregularités en matière électorale???

Que MM Kagame, Derby, Alpha Conde, FAKI…aillent se promener ailleurs et cessent de se moquer du peuple congolais.

Et surtout, ils ignorent que tte annulation des élections donnerait a Mr Kabila l’occasion de rester au pouvoir jusqu’a ce que la CENI organise d’autres élections ds 3, 4 ou 5 ans!
Alors que Mr Kabila est out (parti) comme l’est actuellement Edouardo Dos Santos en Angola et semble s’ être résigne a son sort – “il y a une vie après la présidence” -, on voit ainsi ses anciens collabos entres ds l’Opposition de façade et a la solde de certains intérêts étrangers occultes entrain de se battre comme des diables dans un bénitier pour lui demander de revenir …au pouvoir pendant 3, 4 ou 5 ans, le temps que la CENI organise des élections.

7sur7, Tribune
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top