Liens commerciaux

0
*L'ancien gouverneur de l'ex-Katanga devraclairement choisir entre le président Félix Tshisekedi et Martin Fayulu dont il a soutenu la candidature à la présidentielle du 30 décembre 2018. Les
Congolais attendent avec impatience la conférence que va tenir Pierre Lumbi, la voix officielle de de Ensemble, la plateforme katumbiste, prévue ce mardi 26 février à Kinshasa. Ce rendez-vous avec les médias se tient au moment où éclatent au grand jour des divergences entre les proches de Katumbi dont la coalition a soutenu la candidature de Martin Fayulu à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018. Certains ont clamé publiquement leur soutien à Félix Tshisekedi, vainqueur de ladite présidentielle,d'autres continuent de contester cette victoire réclamant " la vérité des urnes " en faveur de Martin Fayulu qui, de leur avis, serait le " véritable gagnant " du scrutin. Au nombre des personnalités de Lamukaen phase avec le Président Félix Tshisekedi, l'on compte principalement les cadres de Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi. Gabriel KyunguwaKumwanza, un des soutiens indéfectibles de l'ancien gouverneur du Katanga, avait même annoncé lors d'un point de presse dans la capitale que ce dernier n'était pas l'ennemi de Fatshi. Celui qu'on appelle affectueusement " Baba ", a affirmé qu'il n'y avait pas deux présidents, et que Lamuka appartenait au passé. Dans la même veine, l'Alternance pour la République (AR), une des nombreuses plateformes qui soutiennent les actions de Moïse Katumbi, avait " pris acte " de la prestation de serment de Félix Tshisekedi, le 24 janvier en qualité de président élu de la RDC. Le problème, le président de Ensemble pour le changement n'a jamais fait aucune déclaration publique depuis la proclamation des résultats provisoires par la CENI et la confirmation desdits résultats par la Cour constitutionnelle. Du coup, son silence a donné lieu à une polémique dans l'opinion. EVALUATION EN MARS EN EUROPE S'exprimant hier sur la radio Top Congo, Freddy Matungulu, l'autre grande figure de la coalition Lamuka, a indiqué que celle-ci est plus qu'une plateforme. " Ce regroupement a pris une telle dimension que personne ne peut ignorer. Quelque part, c'est la nation congolaise organisée politiquement", a déclaré le président du parti Congo na biso. Il a précisé qu'à part les deux leaders emblématiques qui ont quitté le navire Lamuka pour créer CACH, les cinq autres seraient toujours ensemble. Selon toujours Matungulu, les cinq dirigeants de Lamuka se retrouveront en mars en Europe pour évaluer leur action et éventuellement prendre une position par rapport à la nouvelle donne. HEURE DE VERITE Pour nombre d'observateurs, le point de presse de ce jour-s'il a lieu- sonne comme l'heure de vérité pour Moïse Katumbiqui va officiellement donner sa position. Ses compatriotes attendent de le voir faire le choix entre Félix Tshisekedi, son indéfectible allié il y a 6 mois,devenu Président de la République et donc en mesure de l'exempter des ennuis judiciaires qui bloquent son retour au pays, et Martin Fayulu, le candidat de la coalition, qui continue à arpenter les rues de Kinshasa et à sillonner le pays pour réclamer " la vérité des urnes ". Si Moïse Katumbi choisit Lamuka, il désavoue Kyungu et reste une des grandes voix de l'opposition. Et s'il opte pour Félix Tshisekedi, il embrasse carrément lepouvoir CACH-FCC… Dans tous les cas de figure, les propos du gouverneur honoraire de l'ex-Katanga vont déterminer en grande partie les contours du nouveau paysage politique rd congolais. Wait and see. Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top