Liens commerciaux

0
Deux leaders de l’opposition politique congolaise ont annoncé leurs probables atterrissages à Kinshasa dans les jours qui viennent. Moïse Katumbi, Coordonnateur de Lamuka pour un délai de trois mois arrive dans la capitale de la République Démocratique du Congo ce jeudi 20 juin 2019. Jean-Pierre Bemba Gombo du Mouvement de la libération du Congo (MLC), parti politique membre de la même coalition Lamuka, lui arrive le 23 juin 2019 à Kinshasa. Déjà au niveau de l’Hôtel de ville de Kinshasa, le MLC a saisi officiellement le Gouverneur Gentiny Ngobila sur le retour de Bemba, où ses militants effectueront le déplacement de l’aéroport international de N’Djili pour son accueil. Même chose pour ceux d’Ensemble pour le changement qui ne veulent même pas manquer cet événement du retour à Kinshasa de Moïse Katumbi Chapwe.

Ainsi, la scène politique congolaise sera face à une nouvelle ère, où tous les opposants seront maintenant au complet et basés sur le sol congolais. La page des exilés politiques est ainsi tournée, et faudra-t-il maintenant conjuguer les efforts pour faire avancer les choses. Situation difficile au sein de la coalition Lamuka ; cette plateforme politique qui réunit plusieurs leaders de l’Opposition politique congolaise.

Difficile parce qu’entre Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018 pour le compte de Lamuka, et Moïse Katumbi, cet actuel Coordonnateur de Lamuka pour une durée de 3 mois, rien ne va. Si l’un (Fayulu) demeure radical, avec une ligne de conduite propre à lui-même et non à celle de la coalition, marquée par son célèbre combat sur la vérité des urnes ; de l’autre côté, Moïse Katumbi se veut un opposant objectif, réaliste et modéré. Applaudir là où il faut le faire, et critiquer là où il le faut : c’est ça Katumbi.



Pourtant, Martin Fayulu ne veut rien entendre et dire de bon sur l’actuel Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, qui fut à ses côtés à Genval comme à Genève, et même à Limete aux côtés du regretté Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Quand les deux s’expriment, leurs militants se présentent dans des médias et réseaux sociaux pour s’entredéchirer. Ainsi, l’opposition dans l’opposition.

Jean-Pierre Bemba Gombo, témoin de ces accrochages entre Fayulu et Katumbi, regagne Kinshasa dans quelques jours, avec la ferme conviction de fédérer les avis des uns et des autres, pour que règne la paix dans Lamuka. C’est honteux pour les fils d’une même maison de vivre avec des divergences ! C’est aussi un manque de respect à la hiérarchie lorsqu’on ne respecte pas la ligne de conduite établie.

Qui défie qui ? Pour une certaine opinion, Fayulu est envahi par un excès de zèles, avec des foules lui empruntées par les différentes plateformes qui forment Lamuka. Avec le retour de Katumbi et Bemba, si l’homme continue de s’entêter, alors, il pourra mener à lui seul son combat, car actuellement, sa côte de popularité connait déjà une légère baisse. C’est là qu’on comprendra ce qu’est l’homme de Fayulu Madidi.

Bemba va s’incliner sur la tombe d’Etienne Tshisekedi

Si Bemba a prévu dans son agenda de réunir Fayulu et Katumbi, le patron du MLC, qui a brillé par son absence aux obsèques du Premier ministre Etienne Tshisekedi wa Mulumba, va faire autrement.

Pour le Professeur Jacques Ndjoli, une fois à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba n’exclut pas de se rendre à la concession de la N’sele, où est enterré Étienne Tshisekedi, pour lui rendre hommage.

« Le président Jean-Pierre Bemba a beaucoup de respect et d’estimes pour la personne du Premier ministre Étienne Tshisekedi qui est allé lui témoigner sa sympathie deux fois à la Haye. Donc cet hommage n’est pas exclu comme digne fils de notre pays, nous avons le devoir d’honorer le président Tshisekedi », a indiqué le professeur Ndjoli, cadre du MLC.

Bernetel Makambo
L'Avenir
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top