Liens commerciaux

0
* Contrairement à ce qu'avancent ses détracteurs, son offre du candidat LAMUKA à la présidentielle n'est pas secrète. Elle a été exposée à l'étranger comme au pays.
Ca vole bas entre Martin Fayulu et les proKatumbi. Ceux-ci accusent ouvertement celui qui était le porte-étendard de LAMUKA lors de la présidentielle du 30 décembre 2018 de négocier le pouvoir avec le Président Félix Tshisekedivia sa " Proposition de sortie de crise " en créant une institution dénommée le "Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles". Selon ce document, cette structure aura comme dirigeant Martin Fayulu lui-même.
Objectif, créer des conditions pour la tenue des élections générales pendant une période de 12 à 18 mois, étant donné que " la volonté du peuple n'est pas respectée. " Et pour cela, Martin Fayulu suggère de réformer la Commission électorale, la Cour constitutionnelle, la défense et la sécurité… Pendant ce temps, le pays sera dirigé par Félix Tshisekedi.
Pour leur part, les proches de Martin Fayulu sont formels. Il n'est pas dans une démarche solitaire pour négocier le pouvoir avec "celui qui est là non pas par la volonté populaire mais par un deal. " Pour eux, Martin Fayulu estime que puisque la voix du peuple n'a pas été entendue, qu'on crée des conditions pour que le peuple s'exprime à nouveau. " Il est dans son combat pour le retour de la légitimité populaire ".
Selon toujours les proches du " soldat du peuple ", les leaders de Lamuka étaient bel et bien au courant de cette proposition de sortie de crise. Puisque Fayulu en avait parlé en mars au Center for Strategic and International Studies aux USA et à Chatham House au Royaume uni en avril. La dernière fois que ce document a été discuté par les leaders de la coalition, c'est au cours de la rencontre du 27 avril dernier qui a vu la Coalition LAMUKA se muer en une plate-forme politique.





"La proposition de sortie de crise est connue des leaders de LAMUKA et circule dans les canaux diplomatiques depuis des mois. Elle a également été articulée publiquement en Avril 2019 à Center for Strategic and International Studies", a soutenu Martin Fayulu. Martin Fayulu répondait aux pro-Katumbi qui estiment qui voient autre chose derrière son plan de sortie de crise.
Cette proposition de sortie de crise de Martin Fayulu ne semble pas arranger tout le monde au sein de la plateforme LAMUKA, notamment les proches collaborateurs de Moïse Katumbi. Le premier à dégainer est Francis Kalombo. Celui-ci a, dans un tweet, dénoncé ce qu'il qualifie de double jeu de Martin Fayulu : "La journée on envoie le peuple dans la rue pour se faire tuer et la nuit on négocie un poste pour lui seul à la tête d'une institution !"
Ce n'est pas tout.Le Directeur de Cabinet de l'ex-Gouverneur du Katanga, Olivier Kamitatu, n'y est pas non plus allé avec le dos de la cuillère. Il estime que cette offre de dialogue du président de l'ECIDE met fin à son combat pour la vérité des urnes : "En évoluant en franc-tireur, Martin Fayulu tourne la page de la vérité des urnes. Son offre de dialogue avec Félix Tshisekedi consacre l'essoufflement d'un radicalisme stérile. Et, le procès en diabolisation intenté stupidement contre Moise Katumbi s'en trouve encore plus inqualifiable", lit-on sur son compte Twitter. Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top