Liens commerciaux

0
Le ministre provincial de l’intérieur et de la sécurité de Kinshasa Dolly Makambo est attendu ce lundi à l’Assemblée nationale de Kinshasa. Dolly Makabo va devoir répondre aux questions de députés provinciaux sur le meurtre de l’AG de l’hôpital Vijana.

D’après le rapporteur de l’APK, Junior Lembalemba, « il est un peu tôt de parler de la destitution du Ministre à cet instant.



« Nous attendons la présence du Ministre pour lui poser plusieurs questions. En tant que législateur nous ne voulonspas nous impliquer dans la procédure judiciaire qui est déjà en cours. Le Ministre viendra pour se défendre. S’il ne rencontre pas les préoccupations, il est possible que les députés exigent sa démission », a-t-il précisé à Top Congo.

Dolly Makambo a été entendu à nouveau ce samedi par les juges de la Haute cour militaire dans l’affaire du meurtre de l’AG du l’hôpital Vijana. La défense de l’accusé a soulevé l’exception d’inconstitutionnalité quant à la procédure de flagrance et demandé à la haute Cour de surseoir à la procédure.

L’un des avocats du ministre Théodore Ngoy pense que l’accusé a des droits qui demandent que toute la procédure soit respectée.



A Kinshasa, les réactions continuent à fuser de presque partout. Le collectif des médecins exige la démission de Dolly Makambo. Consternés par ce drame, les médecins de cette association exigent que « des enquêtes sérieuses soient diligentées pour mettre aux arrêts les exécutants ainsi que les commanditaires de cet « ignoble meurtre » en vue de connaître toute la vérité sur cette affaire ».

Le meurtrier du médecin est un agent commis à la sécurité du ministre provincial de l’intérieur Dolly Makambo. Ce dernier était allé se rendre compte du conflit foncier qui oppose l’hôpital Vijana à un particulier.
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top