Liens commerciaux

0
L’opposant politique congolais Moïse Katumbi affiche de plus en plus sa détermination, celle de mettre en place un grand parti politique en RDC. L’ancien gouverneur de l’ex Grand Katanga a réussi de réunir, à l’occasion des assisses ouverts ce mardi à Lubumbashi, quelques personnalités très connues sur la scène politique congolaise, tous dans la plupart membres de Ensemble pour le Changement, plateforme politique créée en Afrique du Sud que Katumbi dirige jusqu’à cet instant.

Toutes les batteries sont bien mises en place dans le camp Katumbiste pour la création d’un grand parti politique dont on ignore encore le nom. Présentement, rien ne semble arrêter la ferme détermination du patron de TP Mazembe à concrétiser ses objectifs exprimés le 20 mai dernier, date de son retour après trois années d’exil politique.



Ce grand rendez-vous politique ouvert à Lubumbashi est sans nul doute pour davantage peaufiner les stratégies à mettre en œuvre dans ce contexte, où le spectacle de dédoublement des partis politiques est loin de toucher à son terme, et ce, malgré les promesses faites par le nouveau président Félix Tshisekedi pour l’instauration d’un État de droit.

Moïse Katumbi, qui a mené un travail de titan pour effacer l’image « négative » lui collée -par l’ancien régime- à l’aube de la présidentielle de l’an dernier, se voit aujourd’hui dans l’obligation de se créer un grand parti politique afin de prévenir tous ses détracteurs. C’est donc un signal très fort.

Lubumbashi abrite la deuxième grand-messe politique en moins de trois mois



C’est toujours à Lubumbashi que s’est tenu la dernière et récente matinée politique organisée par le PPRD. Voulant toujours se tailler une place de choix, celui d’un leader incontesté, Katumbi n’a pas voulu aller ailleurs pour tenir la grand-messe à quelques jours du lancement de son parti politique.

Moïse Katumbi est le seul, sinon le premier leader de la coalition Lamuka a avoir tourné la page des élections. L’ancien gouverneur contrairement à Fayulu et Muzito se considère comme de l’opposition républicaine. Moïse Katumbi s’abstient surtout des attaques directes contre Félix Tshisekedi. Faut-il signaler que, peu avant le retrait de la signature de Félix Tshisekedi du compromis de Bruxelles, les deux hommes s’etaient rapprochés comme jamais.



Dans son mot d’ouverture ce mardi, Moïse Katumbi dit vouloir créer un parti politique qui sera plus « ouvert ». Il a aussi sollicité l’appui des leaders de Lamuka pour la matérialisation de son projet. Par ses mots, Moïse Katumbi tel un fin stratège n’exclut pas un quelconque rapprochement, ou encore une alliance avec un grand parti. Et à observer de près le paysage politique congolais ainsi que les très bonnes relations entre Katumbi et Félix Tshisekedi, une possible alliance pourraient se faire entre leurs partis en 2023.

Grevisse Tekilazaya
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top