Liens commerciaux

0


Reprendre le contrôle sur ce que les ADF ont considéré depuis près de 20 ans comme leur principale base arrière, n’a pas du tout été sans conséquences pour l’armée congolaise.

La guerre de Madina qui duré plus de trois mois a énormément coûté aux troupes loyalistes. Selon le porte-parole de l’opération Sukola 1, au moins 30 militaires FARDC ont péri dans des affrontements avec les ADF. Le major Mak Hazukay précise aussi l’armée a enregistré plusieurs éléments blessés dont 70 grièvement touchés.
Par contre, les FARDC ont aussi infligé des pertes au camp ennemi. Au moins 40 rebelles ADF ont été tués, 3 capturés et plusieurs munitions récupérées. Un bilan qui pourrait être revu à la hausse étant donné que des combats se poursuivent encore autour de cette base, confie une source militaire contactée par CAS-INFO.

Après avoir conquis Madina, l’armée a également trouvé sur le site des corans, flèches et autres armes blanches.

La reconquête de Madina a été saluée vendredi par Félix Tshisekedi. Présidant le premier conseil des ministres de l’année, le chef de l’État avait rendu hommage aux vaillants militaires tombés sur le champ de bataille lors de ces opérations offensives lancées en octobre. En outre, le président de la République a promis un soutien aux familles des militaires tués.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top