Liens commerciaux

0


Sa communication avait été annoncée en grande pompe par ses services. Sur Facebook ou Twitter, les internautes attendaient avec impatience, les grandes annonces du pasteur responsable de l’église centrale Cité Bethel.

Dans sa première prédication de ce dimanche intitulée « Pourquoi chercher à détruire le vrai serviteur de Dieu », Moïse Mbiye a commencé par faire rapport à ses fidèles des conditions d’insécurité permanente dans lesquelles il a vécu pendant le dernier trimestre de l’année 2019.

Le chanteur a dénoncé des « mouvements suspects » constatés autour de sa maison ou à l’église. Il a dit avoir vu des gens se déguiser en fous pour faire du mal à son bureau. « Pourquoi cherche-t-on à éteindre une étoile qui brille », s’est-il interrogé devant ses fidèles.

Le pasteur a affirmé avoir reçu des témoignages des gens à qui l’on proposeraient jusqu’à 10.000 USD pour passer le vilipender à la télévision.
« Le Congolais manque d’amour », s’est indigné Moïse Mbiye. Et d’ajouter, « Je ne peux pas vivre dans un pays où on utilise les femmes pour détruire les carrières de ceux qui ont de l’avenir. »

Cette sortie médiatique de M. Mbiye intervient après les révélations faites par Eliane Bafeno, la figurante qui a joué le rôle de la « mariée » dans le clip de la chanson à succès « Ye Oyo » de Moïse Mbiye. Celle-ci a affirmé sur internet avoir eu à entretenir une liaison avec le serviteur de Dieu. Se disant menacée par des proches du pasteur, Eliane Bafeno a promis de tout déballer sur la toile.

Pour rappel, Mike Kalambayi, chantre proche du pasteur Mbiye est également sous les feux de rampe après d’étonnantes révélations faites par son ex – épouse qui paint l’artiste comme un homme violent, irresponsable mais surtout infidèle.

Par CAS-INFO
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top