Liens commerciaux

0
Carly Nzanzu Kasivita le gouverneur de la province du Nord-Kivu, à l’Est meurtri de la République démocratique du Congo, a fait une révélation lundi 06 janvier à la presse : il y a des réseaux des criminels qui viennent de l’Ouganda, du Rwanda et du Burundi qui opèrent dans la ville de Goma, avec complicité de certains congolais.

L’affirmation a été faite lors de la présentation de 44 présumés criminels interpellés, par le commissariat provincial de la police.



« Nous devons être très vigilants, il y a des gens qui pensent que Goma est un foyer où on peut développer toutes les aptitudes criminelles. Nous partageons la frontière avec beaucoup de pays et je suis informé qu’il y a des réseaux des criminels qui viennent de l’Ouganda, du Rwanda et du Burundi qui opèrent dans cette ville avec la complicité de certains congolais. Et les armes qui opèrent sont louées, ils ne viennent pas avec les armes mais ils les trouvent sur le territoire congolais », a dénoncé Carly Nzanzu Kasivita.

Une révélation qui arrive dans un contexte où des leaders religieux ou autres acteurs de la société civile ont dénoncé un plan de balkanisation en gestation dans la partie Est du pays.



Les Forces armées congolaises qui sont en opération dans la région, ont non pas seulement confirmé ces allégations sur la balkanisation, elles ont en outre lancé une campagne de solidarité auprès de la population, afin de stopper l’occupation de l’Est du pays par des populations étrangères.



Tony-Antoine Dibendila
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top