Liens commerciaux

0
Le Cardinal Fridolin Ambongo invite le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi à sécuriser le regroupement politique AFDC-A que dirige le sénateur Modeste Bahati Lukwebo. Le numéro un de l’église catholique congolaise l’a fait savoir au cours de sa conférence de presse tenue ce vendredi 03 janvier 2019.

Fridolin Ambongo ne veut nullement faire marche arrière. Inquiet de la tournure que prend la guéguerre sur l’Afdc-A, le prélat va droit jusqu’à responsabiliser le Chef de l’Etat pour qui il garde tant de considérations, et ce, malgré son élection contestée au départ par l’église catholique.



« Nous avons refusé le dédoublement des partis politiques. Cela a été mentionné dans l’accord de la Saint-Sylvestre. Il est inacceptable qu’après cet accord que l’on continue à dédoubler les partis. Hier, c’était l’UDPS, c’était le MLC, c’était le MSR. », a-t-il dit.

Fridolin Ambongo s’est par ailleurs référé à l’accord de la Saint Sylvestre, qui d’après lui, condamne ces gens de pratiques. « L’accord de la Saint-Sylvestre avait levé l’option d’arrêter avec ces pratiques. Celui qui créer son parti, libre à lui, mais il ne faut pas dédoubler d’autrui. Il appartient au Président de jouer son rôle et de sécuriser ce parti », a-t-il ajouté.

Le Chef de l’église catholique du Congo a aussi dénoncé durant son intervention l’insécurité dans la partie est de la RDC. Pour une énième, Fridolin Ambongo a fait savoir qu’un plan de balkanisation est voulu par certaines personnes. Ce dernier appelle à la vigilance de tous les congolais.



Kris Mutombo
LIENS COMMERCIAUX

Post a Comment Disqus

LES CHAINES DE KINSHASA EN DIRECT 24H/24

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top