Liens commerciaux

0
La Première Dame de la République a effectué une descente le samedi 15 février, dans quelques maternités de la Tshangu. L’occasion a été propice pour Denise Nyakeru Tshisekedi de se rendre compte des conditions qui entourent l'accouchement et la prise en charge de nouveaux nés dans ces formations médicales de la capitale.
Lors de cette descente, l'épouse du Chef de l'Etat s'est rendue successivement à l'hôpital général de référence de N'djili et au centre hospitalier de Kingasani, tenu par les soeurs de la congrégation des pauvres de Bergame. Elle a doté chaque structure, d'un lot important de médicaments pour la prise en charge des femmes et des bébés internés. Ce, après avoir échangé avec le corps médical.
Puis, la fondation a pris entièrement en charge les factures d'hospitalisation. Dénise Nyakeru Tshisekedi a saisi cette opportunité pour sensibiliser ces femmes à la planification familiale et à l'importance des consultations prénatales.
Ensuite, la présidente de la FDNT s'est engagée à mener un plaidoyer auprès des autorités compétentes pour soulager les difficultés que rencontrent ces deux hôpitaux. A l'hôpital de référence de N'djili, la difficulté réside en la faible capacité d'accueil de la maternité, tandis qu'au centre hospitalier de Kingasani, l'accès à ce centre est un calvaire faute de route praticable.


Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top