Liens commerciaux

0
Le Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Pasteur Godé Mpoy a, par le biais de son porte-parole, clairement montré sa position contre la décision de la Cour constitutionnelle concernant la libération de l’honorable Mike Mukebayi. Le speaker de l’APK dit constater quelques erreurs scientifiques dans ce dossier et, par conséquent, confirme que les mesures prises contre l’élu de Lingwala restent d’application jusqu’au mois de juin. De l’autre côté par ailleurs, les avocats de Mukebayi balaient d’un revers de la main cette option du président de l’APK et rétorquent que son porte-parole n’a pas qualité.

Prévue mardi 11 février, c’est donc ce mercredi que la libération Mike Mukebayi de la prison interviendra. La confirmation de sa relaxation a été faite par son avocat conseil. Ce dernier rassure que l’arrêt de la Cour constitutionnelle sera très bientôt signifiée à la cour d’appel et au parquet général.



L’honorable Mike Mukebayi, souligne son avocat, devra se rendre en premier lieu au centre hospitalier Vijana à Lingwala, son fief, pour déposer une gerbe de fleurs en mémoire de l’administrateur dudit centre lâchement abattu par les policiers sur ordre de Dolly Makambo, alors ministre provincial en charge de l’intérieur.

Pour rappel, L’honorable Mike Mukebayi a été transféré en prison depuis septembre dernier. Il était reproché notamment de diffamation et injures publiques. Au mois de juin dernier, l’élu de la commune de Lingwala avait été exclu de l’Assemblée provinciale pour une durée de douze mois, avec privation de rémunération.

4POUVOIR
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top