Liens commerciaux

0
Le leader du MPCR et député provincial membre d’Ensemble pour le Changement, Jean-Claude Vuemba n’est pas d’accord avec la rotation au poste de porte-parole de l’opposition comme annoncé par le Député national, Muhindo Nzangi.

L’elu de Goma, bras droit de Pierre Lumbi (actuel SG du parti de Katumbi, "Ensemble pour la République"), a annoncé, trois jours passés, qu’il a été convenu que Jean-Pierre Bemba (MLC) et Moïse Katumbi (Ensemble pour la République) assureraient la présidence tournante au poste de porte-parole de l’opposition à raison de deux ans chacun".

Pour l’élu Kasangulu, ce poste revient de droit à Moïse Katumbi qui a le plus grand nombre des députés et sénateurs de l’opposition. Aller à l’encontre de cela, sera, aux yeux de Vuemba, comme une violation des principes démocratiques.

Le leader du MPCR rappelle que comme en 2006 et 2011, les règles du jeu n’ont pas changé et ne doivent pas être changées aujourd’hui.

"Une chose que je ne comprends pas. Pourquoi les politiques congolais aiment toujours changer les règles de jeu dès lors que les joueurs sont sur le terrain. En 2006, c’est Jean-Claude Vuemba qui avait dit haut et fort que c’est Jean-Pierre Bemba ou rien. Ce dernier avait très bien affirmé que c’est lui ou personne. En 2011, c’est toujours Jean-Claude Vuemba qui a dit que ce poste doit revenir de droit à l’Udps, malgré toutes les railleries que j’ai pu avoir par rapport à mes amis de l’opposition jusqu’en plébiscitant Samy Badibanga que tout le monde a réfusé. Maintenant, nous arrivons en 2020, C’est la plateforme Ensemble de Moïse Katumbi qui est archi-majoritaire au parlement. Elle a beaucoup de députés et sénateurs plus que toutes les autres composantes de l’opposition. Ce qui revient de droit à Moïse Katumbi. Il est donc le seul porte-parole de l’opposition jusqu’à la fin de cette législature. Vouloir rabibocher que l’un fasse deux ans et l’autre pareil, c’est faire réculer vraiment la démocratie", a-t-il averti.

Il appelle le leader d’Ensemble pour le Changement à s’assumer en occupant seul ce poste jusqu’à la fin de cette législature au risque d’être pris pour un naïf.

"C’est un conseil gratuit que je donne à Moïse Katumbi. Tout ce qu’il fera, ça donnera l’impression comme s’il a une naïveté au niveau politique. Il doit s’assumer et prendre seul pendant les quatre ans qui restent le poste de porte-parole de l’opposition parce qu’il a toujours été ainsi", a-t-il tranché.

Et d’ajouter que " les députés et sénateurs de l’opposition doivent se reunir avec le nom d’un seul candidat à savoir Moïse Katumbi".

Ainsi, le leader du MPCR prévient que si les tiraillements persistent, il faut passer au vote à l’interne afin de proposer le seul candidat élu à l’Assemblée nationale.

"Au cas contraire, ça sera le candidat de Monsieur Kabila qui sera déguisé pour venir indisposer la candidature du président Moïse Katumbi et de la plateforme Ensemble pour le changement".

Concernant l’ancien candidat président de la Coalition Lamuka, Jean-Claude Vuemba fait remarquer que "Martin Fayulu est en train de se battre pour la vérité des urnes".

Mais pour Fayulu, le Secrétaire Général de l’Ecidé-son parti, Devos Kitoko avait déjà indiqué que son leader n’était pas preneur. "C’est à leur honneur d’ailleurs", avait-il taclé les camps de prétendants au fauteuil.



Reagan Ndota
Ouragan FM
LIENS COMMERCIAUX

Post a comment Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top